3 J'aime
Epingler

20 films à voir pour fricoter avec des bad boys

Notre top 20 des méchants les plus sexy au cinéma

Le tyran domestique (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
1/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le tyran domestique

 

Marlon Brando, dans 'Un tramway nommé désir' (1951) d'Elia Kazan (d'après la piéce éponyme de Tennessee Williams), où il interprète Stanley Kowalski, ouvrier d'origine polonaise à la brutalité bestiale - qui ira jusqu'à prendre un malin plaisir à mener sa belle-sœur à la folie. Un vrai bad boy à l'ancienne.

 

 

Le flic tueur à gages (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
2/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le flic tueur à gages

 

Matthew McConaughey, dans 'Killer Joe' (2012) de William Friedkin. Avant de devenir l'un des acteurs hollywoodiens les plus bankable, le futur sauveur du monde d''Interstellar' était surtout abonné aux comédies romantiques plus ou moins débiles. Et c'est en 2012, dans la peau de l'hilarant et terrifiant Killer Joe que McConaughey creva l'écran, mi-flic, mi-tueur à gages, débordant d'outrance et de virilité flippante (si vous aimez le KFC, mesdemoiselles, vous allez être servies).

 

 

Le vampire décadent (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
3/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le vampire décadent

 

Tom Cruise (ou Brad Pitt) dans 'Entretien avec un vampire' (1994) de Neil Jordan. Allez, on vous fait un prix : deux pour le prix d'un (en même temps, c'est vrai qu'ils ne sont plus très frais)... Mais tout en restant un peu dégueus, les vampires imaginés par Anne Rice restent incarnés par un duo d'acteurs parmi les plus hot des années 1990. Qui auront, en plus, le mérite de vous rappeler de prendre rendez-vous chez le dentiste. A l'époque, toutes les jeunes filles en étaient mordues.

 

 

L'empereur mégalo-sanguinaire (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
4/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

L'empereur mégalo-sanguinaire

 

Joaquin Phoenix dans 'Gladiator' (2000) de Ridley Scott. Il s'appelle Commode, mais ne l'est aucunement. Désirant charnellement sa sœur et capable d'assassiner son père, Marc Aurèle, pour accéder au trône, le jeune empereur de Rome incarné par Phoenix s'apparente en tous points à une énorme raclure. Mais avouez qu'il a quand même un joli regard.

 

 

L'escroc usurpateur d'identité (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
5/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

L'escroc usurpateur d'identité

 

Alain Delon, dans 'Plein soleil' (1960) de René Clément. Célèbre héros de romans de Patricia Highsmith, Tom Ripley aura été interprété par Dennis Hopper, Matt Damon ou John Malkovitch. Mais le premier à avoir prêté son corps au mystérieux Ripley, c'est cet Alain Delon de 25 ans, éclatant de sensualité juvénile. A revoir, donc, d'autant que le long métrage a sans doute mieux vieilli que son acteur principal...

 

 

Le vétéran détraqué (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
6/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le vétéran détraqué

 

Viggo Mortensen, dans 'The Indian Runner' (1991) de Sean Penn. Avant de faire rêver les adolescentes, les geeks et les fan de Tolkien dans le rôle d'Aragorn (dans la massive trilogie du 'Seigneur des anneaux' réalisée par Peter Jackson), Viggo Mortensen crevait déjà l'écran dans ce premier long métrage réalisé par Sean Penn, en ancien soldat indiscipliné, traumatisé par la guerre du Vietnam. Un film méconnu, mais servi par un casting impeccable (où se croisent Mortensen et Penn, mais aussi Steve Morse, Patricia Arquette, le revenant Charles Bronson et Dennis Hopper) et la musique de Jack Nitzsche, couronné d'un Léopard d'or au prestigieux Festival de Locarno.

 

 

Le dignitaire nazi (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
7/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le dignitaire nazi

 

Christoph Waltz dans 'Inglourious Basterds' (2009) de Quentin Tarantino. Bon, là, évidemment, on touche un peu le fond de l'ignoble avec le personnage de Hans Landa, pour lequel le génial Christoph Waltz reçut un Oscar et un prix d'interprétation à Cannes. Tortionnaire sadique, mais extrêmement poli, cultivé et léger, son personnage reste l'un des plus mémorables créés par le réalisateur de 'Pulp Fiction'. Et le polyglotte Waltz déborde paradoxalement de charme dans ce rôle atroce.

 

 

Le banquier terroriste (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
8/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le banquier terroriste

 

Mads Mikkelsen, dans 'Casino Royale' (2006) de Martin Campbell. En règle générale, les ennemis masculins de James Bond manquent plutôt de sex-appeal (Auric Goldfinger, « Requin », Ernst Stavro Blofeld...). Mais avec son interprétation du « Chiffre », l'acteur danois apporte enfin un peu de sex-appeal nordique - malgré son œil torve - à ce monde de brutes. Et puis, il joue brillamment au poker, aussi.

 

 

L'apprenti super-vilain (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
9/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

L'apprenti super-vilain

 

James Franco, dans la trilogie 'Spider-Man' (2002-2007) de Sam Raimi. Meilleur ami de Peter Parker, avant de devenir son ennemi juré sous les traits du Bouffon Vert (dont il hérite du costume par son père), c'est sous les traits de James Franco qu'Harry Osborn apparaît dans les trois films réalisés par Sam Raimi autour du personnage de l'homme-araignée. Une super-vilain quand même plus attrayant que Dr. Octopus, non ?

 

 

Le poupon tortionnaire (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
10/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le poupon tortionnaire

 

Michael Pitt, dans 'Funny Games US' (2007) de Michael Haneke. Réalisé dix ans après sa première version (en allemand), le remake par Michael Haneke de son propre film de 1997 n'innove pas véritablement en termes de réalisation (et c'est un euphémisme, puisque ce second film suit parfois son modèle plan par plan), mais il bénéficie d'un atout majeur - en tout cas pour une part du public féminin : le visage doux et enfantin de Michael Pitt. 

 

 

Le faussaire surdoué (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
11/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le faussaire surdoué

 

Leonardo DiCaprio dans 'Attrape-moi si tu peux' (2002) de Steven Spielberg, où l'acteur prête ses traits au faux pilote d'avion, faux médecin et faux avocat Frank Abagnale, Jr. - qui, malgré ses innombrables escroqueries, balada le FBI à la fin des années 1960, alors qu'il était à peine âgé d'une vingtaine d'années. 

 

 

Le lascar nerveux (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
12/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le lascar nerveux

 

Vincent Cassel, dans 'La Haine' (1995) de Mathieu Kassovitz. Au lendemain d'une nuit d'émeutes, Vinz (Cassel) récupère un revolver perdu par un policier, qu'il conserve désormais systématiquement dans son pantalon, menaçant de s'en servir. Une claque en pleine teutê du cinéma français, couronné par le César du meilleur film et un prix de la mise en scène à Cannes. 

 

 

Le vieux macho sudiste (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
13/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le vieux macho sudiste

 

Clark Gable, dans 'Autant en emporte le vent' (1939) de Victor Fleming. Cynique et désabusé, son personnage de Rhett Butler reste éternellement lié à celui de Scarlett O’Hara (l’éblouissante Vivien Leigh, révélée par ce film). Méfiez-vous tout de même : ce vieux beau de Rhett se révèle quand même souvent une belle ordure sur le plan sentimental.

 

 

L'as de la finance (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
14/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

L'as de la finance

 

Christian Bale, dans 'American Psycho' (2000) de Mary Harron. Alors, avec celui-là (Patrick Bateman, l'immanquable héros créé par Bret Easton Ellis), c'est sûr, on peut rêver restos de luxe, décapotable et fringues Gucci. Par contre, méfiez-vous-en quand il s'approche de sa hache : ça ne présage rien de bon.

 

 

Le prof schizophrène (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
15/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le prof schizophrène

 

Jake Gyllenhaal dans 'Enemy' (2014) de Denis Villeneuve. Prof d'histoire dépressif ou acteur manipulateur : Gyllenhaal incarne deux étranges personnages dans l'étrange thriller lynchien du Canadien Denis Villeneuve (comme quoi il y a parfois du bon à voir double).

 

 

Le truand populaire (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
16/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le truand populaire

 

Marcel Herrand, dans 'Les Enfants du Paradis' (1945) de Marcel Carné. OK, celui-ci est un peu daté, mais les stagiaires de la rédaction (23 ans de moyenne d'âge) nous ont assuré qu'il débordait de sex-appeal. Alors bon. Surtout, le personnage réel incarné ici par Herrand, le poète-assassin Pierre François Lacenaire, magnétisa véritablement les foules par sa théâtralité et des déclarations - comme « Je tue un homme comme je bois un verre de vin » ou, montant sur l'échafaud après sa condamnation à mort : « J'arrive à la mort par une mauvaise route, j'y monte par un escalier...» Classe, quand même.

 

 

Le baron de la drogue (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
17/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le baron de la drogue

 

Al Pacino, dans 'Scarface' (1983) de Brian de Palma. Etonnamment, il semblerait que ce soit plutôt les mecs qui kiffent Tony Montana. Mais pourtant, les filles, toute cette virilité, ces armes à feu et ces saladiers de coke, ça ne vous dit rien ? Non ? Bon. Tant pis, alors.

 

 

Le prédicateur chelou (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
18/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le prédicateur chelou

 

Robert Mitchum, dans 'La Nuit du Chasseur' (1955) de Charles Laughton. Là encore, comme le Lacenaire des 'Enfants du Paradis', voici un personnage inspiré d'un véritable tueur en série - en l'occurrence, le dénommé Harry Powers (pour plus de détails, on conseille d'ailleurs le chouette bouquin d'Axel Cadieux, 'Une série de tueurs', paru chez Capricci l'an dernier). Prêcheur-voyageur dont le péché mignon consiste à pécho des veuves pour les dépecer, le personnage de Mitchum est encore plus badant que bandant. Par contre, il a quand même des tatouages aux doigts bien cool pour un curé.

 

 

L'ado pervers (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
19/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

L'ado pervers

 

Ryan Philippe, dans 'Sexe Intentions' (1999) de Roger Kumble. OK, OK. Celui-là, c'est un peu pour la blague. Ceci dit, malgré son titre tout pourri, cette adaptation des 'Liaisons dangereuses' (si, si) dans le Manhattan huppé de la fin du XXe siècle ne manque pas de suspense, ni d'un charme décalé et décadent. Et puis, à l'époque, on l'avait tous chopé un jour ou l'autre au vidéo-club, non (le film, hein, pas Ryan Philippe) ?

 

 

Le dieu nordique (Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys)
20/20
Films à voir : 20 films pour fricoter avec des bad boys

Le dieu nordique

 

Tom Hiddleston, dans 'Thor' (2011) de Kenneth Branagh et 'Avengers' (2012) de Joss Whedon. Classieux vampire mélancolique chez Jim Jarmusch ('Only Lovers Left Alive'), l'acteur britannique en émoustilla plus d'un(e) en dieu de la discorde, demi-frère de Thor. Un super-vilain doué d'une véritable élégance à l'anglaise. 

 

 

Commentaires

0 comments