0 J'aime
Epingler

15 films pour 2015

Diaporama • Coup de projecteur sur l'année qui commence

Listen Up Philip (d'Alex Ross Perry, avec Jason Jason Schwartzman, Elisabeth Moss et Jonathan Pryce)
1/16
d'Alex Ross Perry, avec Jason Jason Schwartzman, Elisabeth Moss et Jonathan Pryce

De quoi s’agit-il ?
Du nouveau film d’Alex Ross Perry dont on avait beaucoup aimé le précédent long métrage, ‘The Color Wheel’, road-movie négatif, cheap et hilarant. Ici, Jason Schwartzman, acteur-fétiche de Wes Anderson, incarne un écrivain névrosé en pleine crise d’identité avant la sortie de son second bouquin, et plutôt mal à l’aise dans sa relation chaotique avec Elisabeth Moss (‘Mad Men’, ‘Top of the Lake’).

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Humour juif new-yorkais, autodérision, problèmes avec les femmes, littérature et égocentrisme cynique : Alex Ross Perry a tout d’un fils spirituel de Woody Allen, mais en plus jeune, plus nihiliste et plus cruel. Ce qui ne lui a valu pas moins que le Prix du Jury pour ce film, lors du dernier Festival de Locarno. Lire la critique complète.

Date de sortie
21 janvier

The Imitation Game (de Morten Tyldum, avec Benedict Cumberbatch, Keira Knightley et Matthew Goode)
2/16
de Morten Tyldum, avec Benedict Cumberbatch, Keira Knightley et Matthew Goode

De quoi s’agit-il ?
D’un biopic en forme de thriller – ou l’inverse – autour de l’histoire du mathématicien Alan Turing dont les recherches sur la cryptographie et l’intelligence artificielle permirent de briser les codes de la machine de cryptage nazie Enigma au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
D’abord parce que la personnalité de Turing, mort à l’âge de 41 ans en 1954, paraît faire écho à notre époque à travers son visionnaire génie informatique. Mais aussi parce qu’il fut poursuivi pour homosexualité de façon particulièrement barbare par les autorités britanniques (condamné à la castration chimique, avant d’être mystérieusement retrouvé empoisonné au cyanure). Enfin, parce que son interprète n’est autre que Benedict Cumberbatch, star de la série ‘Sherlock’, qui se retrouvera ici aux côtés de Keira Knightley.

Date de sortie
28 janvier

Les Merveilles (d'Alice Rohrwacher, avec Maria Alexandra Lungu, Sam Louwyck et Alba Rohrwacher)
3/16
d'Alice Rohrwacher, avec Maria Alexandra Lungu, Sam Louwyck et Alba Rohrwacher

De quoi s’agit-il ?
Du deuxième long métrage de fiction de l’Italienne Alice Rohrwacher, après son remarqué ‘Corpo celeste’ en 2011.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce qu’après son Grand Prix au dernier Festival de Cannes pour ‘Les Merveilles’, la réalisatrice de 34 ans apparaît comme l’une des jeunes révélations du cinéma italien, au ton humble, délicat et singulier. Lire la critique complète.

Date de sortie
11 février

Réalité (de Quentin Dupieux, avec Alain Chabat, Elodie Bouchez et Jonathan Lambert)
4/16
de Quentin Dupieux, avec Alain Chabat, Elodie Bouchez et Jonathan Lambert

De quoi s’agit-il ?
De la nouvelle pochade absurde de Quentin Dupieux (alias Mr. Oizo), après 'Wrong' et 'Wrong Cops', au casting cette fois-ci majoritairement français, avec un ex-Nuls, le toujours sympathique Alain Chabat, en tête d'affiche.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
D'abord parce que le synopsis de 'Réalité' - basé sur la recherche du parfait hurlement de film d'horreur - nous fait penser à l'ambitieux et intriguant 'Berberian Sound Studio' de Peter Strickland. Mais surtout parce que les longs métrages du Dupieux n'ont cessé de s'améliorer depuis quelques années, et que les B.O. qu'il compose se révèlent souvent aussi génialement idiotes et entêtantes que les films qu'elles accompagnent.

Date de sortie
18 février

Birdman (d’Alejandro González Iñárritu, avec Michael Keaton, Zach Galifianakis et Edward Norton)
5/16
d’Alejandro González Iñárritu, avec Michael Keaton, Zach Galifianakis et Edward Norton

De quoi s’agit-il ?
Du nouveau long métrage d’Alejandro González Iñárritu, quatre ans après ‘Biutiful’, où un acteur déchu et vieillissant, ancienne star de films de super-héros, tente tant bien que mal de préparer son retour à Broadway dans le rôle du 'Birdman' qui le rendit célèbre.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce qu’on ne peut s’empêcher d’espérer de la part du réalisateur mexicain un film à la hauteur de ’21 Grammes’ ou ‘Amours chiennes’, et parce que ‘Birdman’ est tiré d’une nouvelle de l’excellent Raymond Carver (‘Parlez-moi d’amour’). Enfin, la présence de Michael Keaton, ancien interprète des deux ‘Batman’ réalisés par Tim Burton, promet de donner un charme très « méta » à ce curieux film de faux super-héros.

Date de sortie
25 février

Inherent Vice (de Paul Thomas Anderson, avec Joaquin Phoenix, Reese Witherspoon, Owen Wilson et Benicio del Toro)
6/16
de Paul Thomas Anderson, avec Joaquin Phoenix, Reese Witherspoon, Owen Wilson et Benicio del Toro

De quoi s’agit-il ?
D’une adaptation par Paul Thomas Anderson (‘Magnolia’, ‘There Will Be Blood’) du roman éponyme du célèbre et mystérieux Thomas Pynchon, où Doc Sportello (Joaquin Phoenix), détective privé déglingué et amateur de drogues en tous genres, se retrouve à enquêter sur la disparition d’un milliardaire.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Avec 'Inherent Vice', Paul Thomas Anderson retrouve son nouvel acteur-fétiche, Joaquin Phoenix ('The Master'), pour un polar à la sauce seventies dont la bande-annonce paraît évoquer le 'Jackie Brown' de Tarantino et 'The Big Lebowski' des frères Coen : avec une B.O. soul pleine de sécrétions corporelles et de mouvements du bassin (Sly Stone, Sam Cooke), un sens du rythme trépidant et bourré d'humour qui rappelle les films les plus ludiques de P.T. Anderson ('Punch-drunk love', notamment) et un casting réjouissant où se croisent Benitio del Toro, Owen Wilson, Josh Brolin ou Reese Witherspoon.

Date de sortie
4 mars

The Voices (de Marjane Satrapi, avec Ryan Reynolds, Gemma Arterton et Anna Kendrick)
7/16
de Marjane Satrapi, avec Ryan Reynolds, Gemma Arterton et Anna Kendrick

De quoi s’agit-il ?
D’une comédie horrifique, manifestement délirante, réalisée par Marjane Satrapi et mettant en scène Ryan Reynolds et la trendy Gemma Arterton, où un ouvrier benêt se retrouve à pouvoir discuter avec ses animaux de compagnie, un chien gentillet et un chat psychopathe à l’accent écossais qui le poussera vers une spirale de meurtres.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce que depuis son excellent ‘Persepolis’, coréalisé avec Vincent Paronnaud en 2007, Marjane Satrapi ne nous avait ni vraiment convaincus avec ‘Poulet au prunes’ (2011), ni avec l'autodérision de ‘La Bande des Jotas’ (2013). Mais avec cette production germano-américaine, à l’humour délibérément noir et grinçant, la dessinatrice-scénariste-cinéaste paraît s'engager dans un sillon assez original et prometteur – a priori assez proche de l’humour absurde et violent d’un Quentin Dupieux.  

Date de sortie
11 mars

Jauja (de Lisandro Alonso, avec  	Viggo Mortensen, Ghita Norby et Viilbjørk Malling Agger)
8/16
de Lisandro Alonso, avec Viggo Mortensen, Ghita Norby et Viilbjørk Malling Agger

De quoi s’agit-il ?
D’un petit miracle de cinéma primitif et pictural, minimaliste comme une pièce de Samuel Beckett et superbement traversé par une poésie distante et contemplative.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce qu’avec Viggo Mortensen en tant que producteur et tête d’affiche, le cinéaste argentin Lisandro Alonso pourrait enfin voir son exigeant cinéma rencontrer un public (un peu) plus large. Et puis, tout simplement parce que certains plans sublimes de ce film paraissent réinventer le cinéma des frères Lumière. "Le bleu des origines" dans la pampa patagonienne, en quelque sorte.

Date de sortie
29 avril

Avengers : L’Ere d’Ultron (de Joss Whedon, avec Robert Downey Jr., Mark Ruffalo, Samuel L. Jackson, Scarlett Johansson et Idris Elba)
9/16
de Joss Whedon, avec Robert Downey Jr., Mark Ruffalo, Samuel L. Jackson, Scarlett Johansson et Idris Elba

De quoi s’agit-il ?
De la suite du premier épisode d''Avengers' : toujours produite par Marvel et réalisée par Joss Whedon, avec une distribution tout terrain où se croisent Tom Hiddleston ('Only Lovers Left Alive'), Stellan Skarsgård (le Seligman de 'Nymphomaniac') ainsi que les incontournables Iron Man (Robert Downey Jr.) et Veuve noire (Scarlett Johansson).

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce que le premier volet de la franchise fut une excellente surprise, grand défilé de super-héros et condensé réussi d'action et d'humour, restituant parfaitement l'atmosphère à la fois épique et ludique des comics de Stan Lee et Jack Kirby.

Date de sortie
29 avril

Far From the Madding Crowd (de Thomas Vinterberg, avec  	Carey Mulligan, Juno Temple, Michael Sheen et Matthias Schoenaerts)
10/16
de Thomas Vinterberg, avec Carey Mulligan, Juno Temple, Michael Sheen et Matthias Schoenaerts

De quoi s’agit-il ?
D’une adaptation par Thomas Vinterberg (‘La Chasse’) du roman de Thomas Hardy, ‘Loin de la foule déchaînée’ (1874), portrait d’une jeune héritière, Bathsheba Everdene (Carey Mulligan), jeune, belle, libre et indépendante, courtisée par trois hommes : un berger, un riche voisin et un militaire.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce qu’on se demande bien ce que peut donner un drame sentimental en costumes mis en scène par le sévère réalisateur de ‘Festen’ – jadis héraut et inventeur du Dogme95 aux côtés de Lars von Trier. Et puis… parce que Carey Mulligan.

Date de sortie
3 juin

Le Petit Prince (de Mark Osborne, avec les voix de Rachel McAdams, James Franco et Benitio del Toro)
11/16
de Mark Osborne, avec les voix de Rachel McAdams, James Franco et Benitio del Toro

De quoi s’agit-il ?
D’un film d’animation en forme de variation libre autour du personnage créé par Antoine de Saint-Exupéry, face à une petite fille d’aujourd’hui.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce que le projet, éminemment casse-gueule, alternera animation numérique pour les scènes contemporaines et stop motion – animation image par image – pour mettre en scène le personnage du petit prince. Une idée futée et originale qui permettra (sans doute) au film de respecter l’œuvre originale de Saint-Ex en la tenant à une juste distance.

Date de sortie
7 octobre

Spectre (de Sam Mendes, avec Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux et Monica Bellucci )
12/16
de Sam Mendes, avec Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux et Monica Bellucci

De quoi s’agit-il ?
De la 24e aventure officielle de James Bond (toujours incarné par Daniel Craig) sur grand écran. What else ?

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce qu’on y annonce le retour du S.P.E.C.T.R.E, l’organisation maléfique dirigée (jadis ?) par le machiavélique Ernst Stavro Blofeld, et surtout parce qu’on se réjouit que le rôle du bad guy soit tenu par l'excellent Christoph Waltz. Et puis, parce qu’on n’aura pas le droit à une, mais à deux « James Bond girls » incarnées par Léa Seydoux et Monica Bellucci.

Date de sortie
23 octobre

Star Wars : Episode VII ('Le Réveil de la Force' de J.J Abrams, avec Daisy Ridley, John Boyega et Oscar Isaac)
13/16
'Le Réveil de la Force' de J.J Abrams, avec Daisy Ridley, John Boyega et Oscar Isaac

De quoi s’agit-il ?
Du film dont tout le monde va sans cesse parler pendant un an.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce que la deuxième trilogie ‘Star Wars’, assez décevante, divisa les fans de la franchise et que ce nouvel épisode, réalisé par J.J. Abrams, promet en outre le retour du quatuor originel formé par Mark Hamill, Carrie Fisher, Harrison Ford… et Chewbacca ! Alors, Luke Skywalker serait-il finalement passé du côté obscur ? Réponse dans une douzaine de mois…

Date de sortie
18 décembre

Knight of Cups (de Terrence Malick, avec Christian Bale, Natalie Portman, Imogen Poots et Cate Blanchett)
14/16
de Terrence Malick, avec Christian Bale, Natalie Portman, Imogen Poots et Cate Blanchett

De quoi s’agit-il ?
Du très attendu nouveau film de Terrence Malick, où Christian Bale paraît errer dans l’absence de sens, perdu entre les drogues, l’opulence financière et une obsession manifeste pour les femmes…

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Certes, du ‘Bûcher des vanités’ au ‘Loup de Wall Street’ en passant par ‘American Psycho’ (déjà interprété par Christian Bale, d’ailleurs), le thème de l’argent qui ne fait pas le bonheur ne semble pas franchement nouveau. Mais on peut tout de même espérer du réalisateur de ‘La Balade sauvage’ qu’il réussisse à insuffler quelques élans mystiques dont il a le secret à ce sombre récit d’une déchéance morale.

Date de sortie
Prochainement

Sea of Trees (de Gus Van Sant, avec Matthew McConaughey, Ken Watanabe et Naomi Watts)
15/16
de Gus Van Sant, avec Matthew McConaughey, Ken Watanabe et Naomi Watts

De quoi s’agit-il ?
Du prochain film de Gus Van Sant qui mettra en scène le désormais incontournable Matthew McConaughey et l’acteur japonais Ken Watanabe dans la peau de deux désespérés qui se croisent dans la « Fôret des suicidés », près du Mont Fuji – et qui, plutôt que de mettre fin à leurs jours, vont se lancer dans un périple initiatique.

Pourquoi l’attend-on avec impatience ?
Parce qu’après ‘Interstellar’, on est plutôt content de retrouver McConaughey dans un film d’auteur, surtout lorsqu’on sait que celui-ci sera signé Gus Van Sant.

Date de sortie
Prochainement.

Mais aussi...
16/16

Enfin, moult autres films, encore en tournage ou en fin de production, sont à espérer pour l’année 2015. Parmi ceux-ci, on guettera d’un œil particulièrement attentif ‘Mia madre’ de Nanni Moretti, ‘The Hateful Eight’, nouveau western de Tarantino (dont un premier scénario fuita sur Internet il y a quelques mois), ‘Louder than bombs’ du Norvégien Joachim Trier (qui fera suite à son remarquable ‘Oslo, 31 août’ de 2011), ‘Francophonia’ d’Alexandr Sokourov (autour du Louvre sous l’Occupation allemande), ‘Les 1001 Nuits’ de Miguel Gomes, récit polyphonique mêlant conte oriental et crise financière européenne vue du Portugal, ‘Flashmob’ de Michael Haneke, dont le tournage semble hélas avoir été retardé, comme celui de ‘La Blessure’ d’Abdellatif Kechiche avec Gérard Depardieu… Mais on attend aussi ‘Cemetery of kings’ d’Apichatpong Weerasethakul, ‘L'Ombre des femmes’ de Philippe Garrel, ‘Histoire de Judas Iscariote’ de Rabah Ameur-Zaïmeche, ou, dans un tout autre genre, ‘Terminator : Genisys’ d’Alan Taylor (avec le retour d’Arnold Schwarzenegger), ‘Nos arcadies’ d’Arnaud Desplechin, étonnant prequel du film qui le rendit célèbre, ‘Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle)’ en 1996, et un biopic sur Freddie Mercury avec Ben Whishaw… Under pressure, 2015.

Commentaires

0 comments