Bulle Ogier

0 J'aime
Epingler
Bulle Ogier
Aucun César, aucun Molière ne trône sur sa cheminée, et pourtant sa filmographie est à vous couper le souffle. Regard sombre, peau diaphane et frange blonde qui lui tombe dans les yeux, Bulle Ogier fascine, tantôt terroriste dans ‘La Troisième Génération’ de Fassbinder, bourgeoise rebelle dans 'Le Charme discret de la bourgeoisie' de Bunuel, ou encore dominatrice professionnelle amoureuse de Gérard Depardieu dans ‘Maîtresse’. Avec un jeu décalé et frappant de spontanéité, c’est dans ‘La Salamandre’ en 1971 qu’elle révèle tout son talent, ouvrière mutine dans une usine à saucisses.
Icône du cinéma d’auteur, elle s’associe surtout à trois grands réalisateurs qui ne la quitteront plus : Jacques Rivette, qui lui offre son premier grand rôle dans le sublime ‘Amour fou’, Marguerite Duras, qui l’avait par ailleurs dirigée au théâtre, et Barbet Schroeder, qui finit par l’épouser.
Du 9 au 27 mai, la Cinémathèque française lui rend hommage. L’occasion de (re)découvrir cette actrice souvent méconnue de l’après-Nouvelle Vague, à la fois iconoclaste et emblématique de son époque. Elle sera présente à plusieurs projections, les 9, 12, 17 et 20 mai.

Par Anaïs Bordages

Téléphone de l'événement 01 71 19 33 33
Site Web de l'événement http://www.cinematheque.fr