Marble : Surkin + Para One + Bobmo + Canblaster

Clubbing
Recommandé
0 J'aime
Epingler
Marble : Surkin + Para One + Bobmo + Canblaster

L'excellent label Surkin s'invite au Shoscase pour une soirée de haute volée sonore.
Surkin
, de son vrai nom Benoit Heitz, est un petit prodige de l’électro qui s’est rapidement attiré les faveurs de la scène internationale. Apparu en 2006 avec “Ghetto Obsession”, ce jeune français n’hésite pas à récupérer et tordre les classiques de ses maîtres tels que Boys Noize, DJ Mehdi ou encore Justice. En plus de ses 4 EPs, Surkin a sorti en 2011 ‘USA’, un album de brillants remixes mêlant pop, house et techno.

Para One, petit génie d’une électro hip-hop à la française, est le fer de lance d’une nouvelle génération de producteurs grâce à sa vision intelligente, dansante et futuriste de la musique. Il a sorti un album très attendu cette année baptisé ‘Passion’ à juste titre : chaque track a été construit avec créativité ; les arrangements sont pointilleux, ciselés avec la précision d’un horloger suisse. On le sent habité par sa musique, intense, belle, sombre, bruitiste, groovy, aérienne et ensorcelante nourrie de pop, breakbeat, house, jazz, funk, soul... A l'image de "When the Night" en featuring avec Jaw ou "Wake me Up", deux pépites de cet opus plus électro-pop que le précédent.
Né dans une famille de musiciens, Jean-Baptiste de Laubier tombe dans une marmite de hip hop bouillonnant dès l’adolescence, en pleine poussée de fièvre du rap français mené par NTM, puis s’ouvre à l’électro, la pop, la techno et le rock. Il sort son premier maxi ‘Blue Rain’ en 2001, avant sa rencontre avec TTC. Il produit quelques titres de leur album ‘Bâtard sensible’ avant de coproduire avec Tacteel (son acolyte dans le duo FuckAloop) ‘3515TTC’ en 2006, à l’apogée du groupe. Cette année-là, il sort son premier opus ‘Epiphanie’ sur le feu-label Institube, qui démontre son talent de composteur d’abstract hip-hop décomplexé, déconstruit et disons-le, excellent. Très plébiscités pour ses productions, il sera derrière « Baise les gens » du Klub des Loosers, et produira le dernier album de Birdy Nam Nam ‘The Defiant Order’, sorti en 2011. En parallèle, cet hyperactif sort diplômé de la FEMIS, puis compose la B.O. du film de Céline Sciamma ‘Naissance des Pieuvres’ et réalise des courts métrages. Six ans après son premier opus, il sort enfin ‘Passion’, qui n’a pas déçu ses fans de la première heure et que l’on peut d’écouter en boucle sans se rayer le bocal.

Bobmo, de son vrai nom Hugues Rey, est un DJ et producteur bordelais qui a fondé le bon label Marble sur les cendres d’Institubes, avec Para One et Surkin. Catapulté sur les dancefloors grâce à son maxi ‘Let’s Go Bobmo’ en 2007, il a sorti depuis trois autres EPs. Si les deux DJs feront des sets séparés ce 22 septembre, c’est en duo avec Surkin qu’il connaît le plus de succès, sous le nom de High Powered Boys, dont le premier EP 'Sound of Cain' est sorti en 2008. Depuis, les maxis ont défilé sur nos platines jusqu’au dernier en date, l’excellent ‘Streetwise, rythmé de samples soul et r’n’b, de beats et basses électro taillés pour le dancefloor.

Canblaster alias Cédric Steffens est un jeune canasson du Ch’Nord issu du collectif électro Club Cheval qu’il forme avec ses potes Pantero666 Sam Tiba et Myd. DJ montant de la scène techno underground frenchie, il mixe basses lourdes, sons robotiques et voix house. Ce poulain est le plus prometteur de l’écurie avec à son actif deux maxis sortis depuis 2010, dont les titres "Thunderdrome Got Trunk" et "Jetpack" et surtout le maxi 'Totem' sorti sur Marble, l'intronisant dans la cour des grands. 

Par Camille Griffoulières

LiveReviews|0
1 person listening