Nuits fauves

Clubbing 13e arrondissement
  • 4 sur 5 étoiles
  • 4 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
1 J'aime
Epingler
Nuits fauves
© Maxime Chermat Photography

Nuits Fauves est un club installé en rez-de-Seine sous la Cité de la Mode et du Design. Qualifié par ses promoteurs d'« underground, sombre, sauvage, intime et brut », le nouveau lieu du 13e emprunte le nom du film de Cyril Collard, car c'est l'endroit précis où on été tournées les scènes de sexe dans le long métrage de 1992. Sept cents mètres carrés d'espace tout en long, viendront nous accueillir tout l'été avec une programmation musicale confiée à l'équipe de La Rafinerie, qui donne carte blanche à des collectifs tous les soirs de semaine : Yard le mardi, Haï-Ku le mercredi et Jeudi Techno le... jeudi.

Par Lorraine Grangette

Publié :

Nom du lieu Nuits fauves
Adresse 34 Quai d'Austerlitz
Paris
75013
Transport Metro: Gare d'Austerlitz
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

Average User Rating

4 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:1
  • 3 star:0
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|1
1 person listening
Sylvia MR
tastemaker

Le Wanderlust est mort, vive Nuits Fauves!

Bon effectivement, le Wanderlust n'est pas mort mais il n'est plus l'incontournable parisien qu'il était, mais Nuits Fauves c'est le genre de club qui commencent à se créer à Paris, à affirmer la place des nuits parisiennes dans le monde. Il est situé juste à côté des Berges, et se divise en deux parties : une GRANDE partie en extérieur, très chouette avec un grand bar, des endroits pour se poser et des toilettes affreuses. L'idéal pour démarrer tranquillement ta soirée ou pour faire une pause sans t'entasser dans un fumoir étouffant.


Dedans, la sono n'est pas parfaite, l'entrée est assez chère (j'ai payé 20e!), les consos dans la moyenne. Mais la musique est cool, le club est assez grand pour qu'il y ait du monde sans qu'on se marche les uns sur les autres. Le décor n'en fait pas des caisses mais en jette quand même : les volumes sont beaux, des graffs sur les murs (d'origine?), quelques lumières pour embellir l'endroit et le DJ mixe dans une cage ouverte sur le public. On y est bien, on y est heureux, et c'est une belle addition dans le paysage noctambule parisien.