Wide Style 12 : DJ Krush vs DJ Vadim

0 J'aime
Epingler
Wide Style 12 : DJ Krush vs DJ Vadim
DR
DJ Vadim vs DJ Krush

Deux rois de l’abstract hip-hop s’affronteront sur les platines de la Machine pour cette Wild Style party organisée par la Raffinerie. DJ Krush vs DJ Vadim, Hideaki Ishi vs Vadim Peare, c’est un peu le Japon versus la Russie ! L’un est né à Tokyo, l’autre à Léningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg), l’un a été yakuza jusqu’à la découverte d’un doigt coupé sur son bureau, l’autre a vécu le communisme, la chute de l’URSS et l’émigration vers le Royaume-Uni. Les deux sont amis depuis plus de dix ans, ont un destin exceptionnel et sont pionniers d’un électro hip-hop intello. Ils aiment les mixes organiques de hip-hop, jazz, soul, électro et samples d’instruments qui attirent leurs oreilles de turntablistes virtuoses, à la frontière des genres musicaux. DJ Krush tend vers une musique davantage ambient et jazzy, qui plonge l’auditeur dans une atmosphère contemplative, DJ Vadim préfère les beats groovy et dansants, et s’arme souvent de samples reggae, dubstep et même ethniques pour pimenter ses compositions.

Wild Style, c’est le nom de cette soirée, mais aussi celui d’un film sur le hip-hop qui a révélé sa vocation à DJ Krush dans les années 1980. Deux platines et une table de mixage plus tard, il devenait le premier DJ japonais à mixer du hip-hop. Pionnier du style, il s’affranchit rapidement du rap à la sauce américaine. Influencé par Miles Davis, James Brown, les grandes voix du soul-jazz et la musique contemporaine japonaise, DJ Krush compose et produit une musique expérimentale et trippante, entre hip-hop, soul, ambient, trip-hop et acid jazz. Un hip-hop abstrait et intello dans la même veine que celui de DJ Shadow. Son premier album ‘Krush’ (1994) est une révélation. Il signe alors avec le label Mo’Wax pour signer huit albums en une dizaine d’années, tous salués par la critique pour leur originalité et leur créativité artistique. Hors de sentiers battus, Krush mêle musiques occidentales, électro et orientales. Il a composé sur son dernier album "Still Island" avec Shuzan Morita, un joueur de shakuhachi (flûte japonaise), "Stormy Cloud" avec le claviériste Ken Shima et "Univearth" avec le percussionniste Tetsuro Naito.

Peu présent sur scène depuis son dernier album ‘Jaku’ sorti en 2004, DJ Krush n’en reste pas moins très actif. Il est très engagé dans diverses causes humanitaires, politiques et des projets musicaux expérimentaux. Il a récemment participé au projet stop-rokkasho.org contre les centrales nucléaires au Japon. Il a participé au projet OuMuPo, acronyme de Ouvroir de Musique Potentielle, produit par le label français Ici D’ailleurs. DJ Krush a signé le volume 6 de cette série qui raconte une histoire au fil des titres. Pour cette petite pépite, il n’a utilisé que des samples instrumentaux, des sonorités exotiques et a joué la batterie pour compléter son mix. Depuis septembre dernier, DJ Krush a initié une nouvelle expérimentation, il met en ligne un single par mois pendant un an en téléchargement sur son site officiel. Le sixième titre "Kouro - Optical Path" sera lancé le 25 janvier et annonce un nouvel album de haute volée comme il a l’habitude de nous en livrer. Il devrait jouer ses nouveaux tracks à la Machine, on est impatients de les découvrir en live !

DJ Vadim est lui aussi un précurseur de l’abstract hip-hop. A ses débuts, il se fait remarquer à Londres où il sort ses deux premiers EPs sous son propre label, Jazz Fudge, avant de signer pour le prestigieux label Ninja Tune. ‘USSR Repertoire’ sort en 1996, c’est le premier d’une  série qui évoque son pays natal en filigrane. Le second volet de la série est très remarqué : en effet ‘USSR Reconstruction’ (1998) est un album de remix du premier, par DJ Cam et… DJ Krush ! Vadim continue néanmoins à sortir des albums de hip-hop sous son propre label, dont le très bon ‘The Isolationist’ en collaboration avec les rappeurs d’Antipop Consortium.  Trois autres albums militants et très avant-gardistes sortiront sur Ninja Tune, USSR Life from the Other Side’, ‘Your Revolution’ et ‘USSR The Art of Listening’, du hip-hop abstrait et intello. Sur cette série, il fait chanter Iriscience de Dilated People, Blade et Yarah Bravo qui deviendra sa femme. Il crée un groupe live baptisé The Russian Percussion avec Mr Thing (turntable), Killa Kela (beatbox), Blu Rum 13 (MC) et John Ellis (claviers), avec lequel il donne près de 200 shows à travers l’Europe et les Etats-Unis.

DJ Vadim a un flair incroyable pour dénicher des poètes, rappeurs et musiciens de génie. Il collabore avec les plus grands : Stevie Wonder, The Roots, Sly and the Family Stone, Prince, Public Enemy… et produit le groupe de hip-hop latino 7 Notas 7 Colores qui gagne un Grammy Award. Quel talent ! En parallèle, il monte avec Yarah Bravo et MC Blu Rum 13 le groupe One Self avec lequel il signera ‘Children of Possibility’, avant de faire ses valises pour New York et Berlin, villes entre lesquelles il gravite aujourd’hui. Cette nouvelle vie le conduira à sortir ‘Sound Catcher’ sur son nouveau label BBE en 2007, puis ‘U Can’t Lurn Imaginashum’ deux ans plus tard. Sur ces deux disques, il fait toaster le reggaeman français Big Red sur "Kil Kill Kill" et "Soldier". On notera aussi la collaboration de Vadim avec sa femme sur "You Are Yours" et avec Heidi Vogel sur l’intense "Besos".

Par CG

Téléphone de l'événement 01.53.41.88.89
Site Web de l'événement http://www.lamachinedumoulinrouge.com
LiveReviews|0
1 person listening