0 J'aime
Epingler

Les concerts à ne pas manquer en mars

Musique printanière

Neneh Cherry

Neneh Cherry à la Gaîté Lyrique le premier mars, c’est immanquable. Attendez un peu avant de rigoler. Oui, la chanteuse suédoise vous évoque sans doute la dance très kitsch du début des années 1990, une époque où l'artiste s'affichait d'ailleurs affublée de quadruple créoles. Mais il est temps de passer à autre chose. Sa période "Buffalo Stance" est loin désormais et Neneh Cherry a toujours su faire avec son temps. Pensez par exemple à sa collaboration avec Gorillaz en 2005 sur 'Demon Days' et à ses projets jazz depuis lors pour vous en convaincre. Pour son premier travail en solo en un peu plus de 16 ans, Neneh Cherry n'a donc pas fait les choses à moitié. Son backing band n'est autre que RocketNumberNine, l'un des duos les plus prometteurs du moment avec qui elle avait déjà collaboré pour leur premier album 'MeYouWeYou' (sorti en 2013). Un choix aussi audacieux qu'intelligent, tant leurs sensibilités musicales avant-gardistes et jazzy sont proches. On sent toute la maîtrise du producteur Four Tet, qui a su faire de cette collaboration un album hors norme, entre space rock, techno tribale et nu soul. Les deux londoniens accompagneront également la suédoise sur sa tournée et effectueront ainsi leurs grands débuts en France. On vous l’avait dit : ce concert est à ne rater sous aucun pretexte.

En savoir plus
Samedi 1er mars

Belleruche

Le groupe anglais Belleruche est composé de la chanteuse Kathrin deBoer, du guitariste Ricky Fabulous, et du DJ Modes. On l'a découvert avec le titre "Bump" sur l’album ‘Turntable Soul Music’ sorti en 2007, qui combine pédale wah-wah, voix groovy et cymbales jazzy, bref : ce qui caractérise une bonne partie de la soul music. Et pourtant, la clé de Belleruche est de mixer les genres, et le timbre incontestablement soul de la chanteuse prend des allures trip-hop sur une instru tantôt rock, tantôt hip-hop. Exemple avec l'excellent "Northern Girls", teinté de scratchs et de voix lointaines. Des influences plus présentes encore sur l’album 'Rollerchain' sorti en 2012, qui regorge de titres à la Portishead (on pense inévitablement à "Wasted Time"), plus sombres, plus froids et donc plus intéressants. Marquant également, le titre "Stormbird", où la voix est beaucoup moins travaillée et les instruments plus garage. Bref, mélanger les genres, quand c’est bien fait, ça a du bon. Et on a hâte de voir tout ça en live dimanche 2 mars au Point Ephémère.

En savoir plus
Dimanche 2 mars

Mutual Benefit

La musique de Mutual Benefit est troublante. La fragilité dans la voix du chanteur Jordan Lee s’harmonise à merveille avec la douceur des instruments, et on parle aussi bien ici de la guitare que des percussions et violons. Lee aurait puisé ses émotions dans ses voyages et rencontres à travers les US. Mais c'est à Brooklyn qu'il enregistre son album 'Love's Crushing Diamond' en 2013, un bijou de pop brumeuse qui doit forcément faire planer en live. Foncez donc à leur concert au Point Ephémère le 3 mars prochain.

En savoir plus
Lundi 3 mars

Midlake

Le groupe texan revient avec son mélange harmonieux de folk et de rock, à mi-chemin entre CSNY, Grandaddy, Fleetwood Mac et Pentangle. Il sera de passage en France (au Trianon) pour jouer les titres de son dernier album ‘Antiphon’, premier opus depuis que le chanteur Tim Smith a quitté le groupe à la fin 2012. Malgré ce départ, l’album est une réussite : plus psychédélique, plus Grizzly Bear, mais toujours aussi fidèle à du bon Midlake.

En savoir plus
Lundi 3 mars

Breton

La Cigale accueillera le 6 mars Breton, groupe londonien dont le patronyme fait référence évidemment au créateur du surréalisme. Depuis leur antre BretonLABS, située dans le sud-est de Londres, le groupe sample guitares, basse, synthés, percussions et sons électros. Après trois EPs sortis en éditions choyées et limitées, les garçons signent chez le prestigieux label de Brighton, Fatcat (Animal Collective, Sigur Ros, Mum...), et enregistrent dans le studio de Sigur Ros en Islande leur premier album 'Other People’s Problems' sorti en février 2012. Rien de surréaliste toutefois dans la musique de ce groupe touche-à-tout (un peu trop sans doute), lorgnant vers le trip-hop autant que le post punk, en passant par l’électro.

En savoir plus
Jeudi 6 mars

The Pirouettes

Autant prisé par des petites salles comme L’International, la Loge ou l’Espace B que par les entités hype telles que Colette ou Courrèges, le duo électro-pop The Pirouettes commence sérieusement à faire du bruit. Ces Français de 20 et 21 ans se sont rencontrés au lycée, sont tombés amoureux et se sont mis à faire de la musique. « So cute ! » Adeptes des années 1980, ils composent à partir de sons de boîte à rythmes et de synthétiseur. Un autre de leurs instruments : leurs douces voix d’ados qui ne font pas de vagues, aux mélodies et aux paroles sucrées. Ils viennent de sortir un EP intitulé ‘L'Importance des autres’, dont ils feront la release party à L’Espace B le vendredi 7 mars, avec Mount Analogue en première partie. Un vent de fraîcheur souffle sur la scène indé.

En savoir plus
Vendredi 7 mars

Fitz & The Tantrums

Quel autre groupe que Fitz & The Tantrums peut se vanter d’avoir tourné avec les mythiques Specials, les très commerciaux Maroon 5 et la géniale Sharon Jones et ses Dap-Kings ? Aucun. D’ailleurs, aucun autre groupe ne peut également se targuer de sonner comme ces six angelins qui passeront par la Maroquinerie le dimanche 9 mars. Très marqué par la soul (écouter la voix de la chanteuse Noelle Scags pour s'en convaincre), le groupe possède également un côté pop FM que l’on ne saurait étonnamment pas leur reprocher. On louerait même leur son kitsch et dansant ainsi que la filiation avec le duo des années 1980 Hall & Oats, que l’on retrouve par la voix de Michael Fitzpatrick. Leur musique rappelle plus généralement la blue-eyed soul des eighties et l'obsession des groupes de cette époque pour le son Motown, le tout paré d’une touche indie tout à fait contemporaine. Connu pour être très dynamique sur scène, le sextuor sera accompagné pour l’occasion des jeunes Singtank, duo prometteur d’indie pop dont le second album est attendu pour 2014.

En savoir plus
Dimanche 9 mars

Franz Ferdinand

Révélés il y a dix ans avec leur tube "Take Me Out", les quatre Écossais de Franz Ferdinand font du rock pour "faire danser les filles". Mêlant le post-punk des années 80 à la brit-pop des années 90, ils montent sur scène ce soir pour présenter les chansons de leur quatrième album, "Right Thoughts, Right Words, Right Action", paru en 2013.

En savoir plus
Lundi 10 mars

Tinariwen

L'un des groupes incontournables du moment est très certainement Tinariwen. Composé de 11 Touaregs du Sahara qui jouent de la guitare électrique en robes traditionnelles et chantent en français et tamasheq, leur blues du désert est hypnotique et enivrant. Ils ont suscité un certain intérêt pour la musique saharienne, et pour d'autres groupes du Mali tels que Tamikrest. Leur dernier album, 'Emmaar', a été enregistré dans un désert américain à Joshua Tree, et comprend des featurings avec des membres des Red Hot Chili Peppers et des Chavez. Ils seront sur la scène du Trianon le 11 mars, pour un concert qui s'annonce déjà comme une belle fête.

En savoir plus
Mardi 11 mars

Les Marquises + Agathe Max

Recommandé

Repéré par les zélotes de l’indé dès 2010 avec un premier album tortueux et torturé (‘Lost Lost Lost’), Les Marquises sortait le 17 février dernier ‘Pensée magique’. Le résultat est amplement à la hauteur des attentes, tant Jean-Sébastien Nouveau, démiurge bienveillant et inspiré, parvient de nouveau à créer une musique personnelle et passionnante. On pense souvent à Radiohead (enfin, à ce que le groupe aurait pu devenir), mais aussi à Moondog tout au long de ces 7 titres qui révèlent leur beauté et leur complexité au fur et à mesure des écoutes, un peu comme l’on découvre une culture à travers un langage. Cette langue de la passion que parle aussi le label Ici d’Ailleurs, qui l’a pris sous son aile récemment. Jean-Sébastien Nouveau sera accompagné sur la scène de l’Espace B de son frère Julien (batterie), d’Arnaud Lemoine (chant et claviers) et de Souleymane Felicioli (trompette) pour une date que les curieux ne sauraient manquer, sous peine d’éternels regrets.

En savoir plus
Mercredi 12 mars
Afficher plus

Plus de concerts

Commentaires

0 comments