John

0 J'aime
Epingler
John
© Kris Rozental

Le DV8 – prononcez « deviate » –  Physical Theatre ne porte pas son nom par hasard. Basée au Royaume-Uni, la compagnie de théâtre de Lloyd Newson s’intéresse à l’humain dans ce qu’il a de plus aride, de moins lisse. Pas question d’éviter les sujets qui fâchent, le travail de DV8 s’attarde sur la vieillesse, l’homosexualité, l’islam radical, le handicap… Plus le sujet est sensible, plus la création est riche. Un verbe brut, une parole sans fard et des récits de vie au plus près de leur réalité. Un théâtre documenté et dansé que le chorégraphe nourrit comme un journaliste à l’aide d’archives, d’entretiens. Pour son spectacle, ‘John’ (premier volet d’une trilogie), Lloyd Newson a ainsi interviewé sur le sexe et l’amour une cinquantaine d’hommes. Des récits de vie qui ont donné naissance à ‘John’. Personnage écorché vif, John souffre des séquelles de son enfance, le corps recourbé par les coups de son père et l’overdose de sa mère, il erre de cellule de prison en centre de désintoxication. Un synopsis pas très joyeux certes, mais un art certainement à bien des égards nécessaire. 

Par Elsa Pereira

Publié :

Téléphone de l'événement 01.53.45.17.00
LiveReviews|0
1 person listening