Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 10 bonnes raisons de préférer le télétravail à Paris

10 bonnes raisons de préférer le télétravail à Paris

Advertising

Et si 2017 était l'année du télétravail ?

Dans ses bonnes résolutions, la mairie de Paris a en effet annoncé qu'elle allait « expérimenter le télétravail à grande échelle ». Plus précisément, il s'agira de convertir à cette pratique environ 1 500 salariés de la fonction publique (sur 52 000) à temps partiel d'ici 2020, le but étant « d'améliorer la qualité de vie des agents en les soulageant un ou plusieurs jours par semaine du temps de trajet au bénéfice de la vie privée » d'après l'adjoint aux ressources humaines. 

« Repeupler les campagnes » ?

Plus globalement, la France est à la traîne en matière de télétravail avec seulement 16 % des salariés qui sont concernés, loin derrière ses copains européens. Pour remédier à ce retard, le gouvernement a lancé une concertation sur le développement du télétravail dans le cadre de la loi El Khomri. Plus high-tech, plus écolo et plus souple, le travail en pyjama, pardon, à domicile, risque donc de se banaliser rapidement. N'en déplaise à Arnaud Montebourg, chantre du télétravail, cela ne suffira sans doute pas à « repeupler les campagnes » comme il l'annonce, mais ça devrait au moins repeupler votre frigidaire et c'est déjà pas mal.

Voici 10 raisons de prouver que télétravail ne signifie pas travailler devant la télé (encore que)

Vous avez vraiment envie de vivre ça tous les jours ?

 

1. Parce que l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tard

Il faut en moyenne huit heures de sommeil à un adulte pour passer une bonne journée. Vous êtes loin du compte et comme tout le monde, vous grattez toujours cinq minutes de dodo une fois que votre réveil a sonné. Zut, ça ne sert à rien et vous arrivez les cheveux mouillés au bureau. Avec le télétravail, faites la grasse mat en paix, car il vous faudra dix petites secondes pour être assis au travail au lieu de la demi-heure ou l'heure de trajet habituelles.

2 Parce que le stress abîme vos cheveux

Pas d'embouteillages, pas de métro bondé, pas de borne Vélib' vide, pas de bus qui vous snobe... Pour arriver chez vous, « le trafic est fluide » prévient votre smartphone. Impossible de se lever du pied gauche quand on bosse chez soi ! Votre matinée commencera sous les auspices du zen et de la chaussette trouée, surtout si vous regardez les gens marcher sous la pluie par la fenêtre, avec votre mug de café chaud dans les mains. 

3. Parce que la vaisselle ne va pas se faire toute seule

En 2017, aménager son temps de travail ne devrait pas être un luxe, mais une nécessité à une époque où les contraintes se multiplient : enfants à la crèche, chien malade, exigences professionnelles à des heures indues, plombiers retardataires... On le sait tous, l'électricien, le facteur et le mec de la fibre optique se liguent pour passer en notre absence, alors pourquoi ne pas en profiter pour bosser chez soi ? N'abusez pas non plus : répondre aux emails pendant que René fait de la perceuse n'est pas toujours de tout repos. 

Vincent Lindon skype dans 'La loi du marché'. En slip ?



4. Parce que vous travaillez mieux avec Metallica très fort

Un peu d'air guitar n'a jamais empêché personne de rendre une présentation power point de qualité, au contraire. 

5. Pour le plaisir de skyper en slip 

On vous a mis une « conf call » skype dans les pattes à 10h alors que vous n'aviez prévu d'entrer en phase de douche qu'à partir de midi ? Enfilez un pull en haut et gardez votre slip ou votre culotte en bas, les gens sérieux à l'autre bout du fil n'y verront que du feu. Attention, ne vous levez pas pour allumer une lampe ou fermer la fenêtre. 

6. Parce que vous n'avez plus rien à vous mettre

Et ça commence à se voir au bureau que vous portez les mêmes chaussettes et le même pull depuis six mois. Alors faites une pause et restez chez vous en pyjama, ça entretient le mystère auprès des collègues et c'est confortable, douillet, idéal pour une productivité que les trois litres de café que vous laissez moisir dans la cafetière n'ont pas entachée. 

Notre journaliste en plein travail de bureau



7. Parce qu'au bureau, on ne va pas se mentir, personne ne travaille

Internet a tué la productivité au bureau depuis belle lurette et même les salariés qui n'ont pas accès à Facebook, YouTube et Twitter se vengent en errant sur Wikipedia pendant des heures. Sans compter Josiane, la petite bavarde qui raconte sa journée minute par minute, et Karim, qui ouvre des bières pour tout le monde dès 17h. En dix heures de présence, votre activité s'est résumée à deux mails, une recherche Internet, un arrosage de plante et un texte de quatre lignes sans ponctuation pour votre présentation à rendre dans trois jours. 

8. Parce qu'il fait froid

Tout est dans le titre. Inutile d'ajouter qu'en restant chez vous, vous obtenez un bilan carbone presque irréprochable.

9. Parce que Big Brother vous regarde

On n'est jamais autant productif que chez soi. Pourquoi ? Grâce à la culpabilité. Comme vous avez peur que votre boss vous imagine en train de finir le paquet de chips devant la nouvelle saison de 'Vikings', vous redoublez d'efforts, vous en faites des caisses pour bien montrer que vous travaillez. Au bureau, la présence suffit. 

10. Parce que le télétravail est votre seul espoir de quitter Paris un jour

Habiter un grand appart à Nantes, une maison dans un village au bord de la mer en Normandie, un loft à Lille, mais travailler pour votre entreprise à Paris ? Seule la magie du télétravail peut réaliser ce rêve bleu, je n'y crois pas, c'est merveilleux. Alors pour le bien-être des familles, des hommes et des femmes qui au jour le jour réinventent ce beau pays, dites oui au travail à domicile. 

Share the story
À la une
    Advertising