Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 20 projets originaux du budget participatif de la mairie de Paris
Actualités / Vivre en Ville

20 projets originaux du budget participatif de la mairie de Paris

Paris budget participatif idées projets

Le budget participatif de la mairie de Paris a passé la vitesse supérieure en 2015. Tout d'abord, la somme allouée aux projets a augmenté, puisqu'elle atteint 75 millions d'euros, de quoi s'amuser un peu. Ensuite, pour la première fois ce sont les habitants de Paris qui ont soumis leurs projets à la mairie. Une fois présélectionnées et triées (il faut bien faire le ménage, il y a quand même un type qui proposait de réparer le réverbère en bas de chez lui), ces propositions ont été regroupées en 77 projets plus généraux. Parmi eux, les Parisiens devront en choisir 10 pour Paris et 10 pour leur arrondissement, à partir du 10 septembre prochain.

Au rang des préoccupations principales des Parisiens, on retrouve surtout l'écologie, les transports, la propreté, et plus largement la qualité de vie. En filigrane, les habitants disent leur volonté de se réapproprier l'espace public, de retrouver une ville à dimension humaine, où il fait bon marcher, courir, flâner, s'amuser, respirer, se lier les uns aux autres. Un endroit dans lequel les nuisances et les incivilités ont été bannies. Voici 20 projets qui ont retenu notre attention, en attendant le résultat des votes après le 20 septembre.

1. Paris terrain de sport à ciel ouvert

Deux possibilités s'offrent au sportif parisien : prendre sa carte dans club sportif sentant la transpi et le renfermé ou avaler des kilotonnes de particules fines en pratiquant son sport sur le bitume. Pourtant, il existe des parcs, des jardins, des berges, dont le cadre pourrait se révéler presque idyllique. Courir aux Buttes Chaumont, faire du yoga sur le canal de l'Ourcq, c'est possible, mais pourquoi s'arrêter là ? Ce projet vise à développer le sport en plein air, grâce à des axes de circulation protégés, des casiers pour ranger ses affaires, une signalétique adaptée, etc.

2. Paris aux piétons

Sans surprise, les Parisiens aimeraient se réapproprier leurs rues et bouter les voitures hors de la capitale. Comment ? En rendant piétonnes davantage de rues, en agrandissant les trottoirs, en affectant les aires de stationnement à d'autres usages. Les automobilistes vont hurler contre la gôche et les socialo-communistes écologistes, mais il leur restera toujours 'Mad Max' pour vivre leurs fantasmes par procuration.

3. En piste, encore plus d'aménagements cyclables

Aïe, encore un sale coup pour les voitures, probablement un complot. Voici un projet qui vise à développer encore plus le plan vélo de la mairie de Paris, lequel épouse parfaitement le regain de passion des Français pour la bicyclette. Prêt à remplacer l'ancien adage parisien par « vélo, boulot, dodo » ?

4. Dans ma rue 2.0

A partir de l'application Dans Ma Rue, il s'agirait d'améliorer collectivement la vie d'un quartier. Une borne Vélib' qui ne fonctionne pas, un accident de la route, une camionnette mal garée, un garçon de café aimable : il suffit de le signaler sur votre téléphone et les habitants du quartier sont prévenus.

5. Des kiosques citoyens pour tous

L'idée n'est pas neuve, mais elle fait son chemin. Lieu de sociabilité citoyenne, le kiosque permet aux habitants d'échanger, de discuter, de s'informer, de résoudre des problèmes ou simplement de s'organiser.

6. Une seconde vie pour les cadenas d'amour

Aaaah, les cadenas d'amour, polémique favorite des Parisiens devant le conflit israélo-palestinien et la prochaine saison de 'Game of Thrones'. La mairie de Paris ayant commencé à les retirer des grilles le long des berges, le projet propose de les recycler pour en faire le matériau d'œuvres artistiques. A Time Out, on suggère de les filer aux propriétaires de vélos.

7. Une passerelle piétonne pour franchir le périphérique

Certains croient que le périphérique désigne une voie de circulation autour de la ville. Totalement faux, il s'agit d'une barrière mentale, du tabou ultime du Parisien, d'un lieu qu'il est interdit de franchir sous peine de sombrer dans les bas-fonds de l'enfer. Quiconque a déjà vécu en banlieue parisienne connaît bien cette flemme qui s'empare de ses copains une fois qu'on les a invités chez soi. Avec cette passerelle, c'est un symbole qui tombe, celui de la séparation artificielle entre Paris et sa banlieue. Pas trop tôt.

8. Des lieux innovants pour les nouvelles pratiques sportives

Faire du sport, c'est bien, faire du sport dans un lieu innovant, c'est mieux. Babyfoot en plein air, terrains de rugby à cinq dans les interstices urbains, sports nautiques sur les canaux, et même un golf le long des berges aménagées, autant d'initiatives qui pourraient voir le jour. Si Hemingway vivait encore, il rééditerait son livre en titrant 'Paris est un jeu'. 

9. Du vert à tous les étages

10 000 m2 de toits et terrasses végétalisés, ça colore la ville, c'est écolo et ça isole bien. Quand toiture rime avec verdure.

10. Des billetteries intelligentes et modernes

Plaie de l'homme moderne, faire la queue est devenu une activité incontournable pour qui souhaite se cultiver. Au musée, au cinéma, au stade, on attend bien sagement en file indienne pour acheter son billet, pour assister au spectacle et parfois pour aller aux toilettes. Avec cette billetterie en ligne, terminées les longues minutes d'attente, le précieux sésame est obtenu en quelques clics.

11. Des fontaines à boire dans tout Paris

Réhabiliter les splendides fontaines Wallace tout en permettant au Parisien d'étancher sa soif à n'importe quel moment de la journée, voici la belle idée de ce projet. Une quarantaine de nouvelles fontaines d'eau plate ou pétillante seraient également construites afin de mieux couvrir toute la ville. Si la proposition vous semble superflue, n'oubliez pas qu'il ne faut jamais dire : « Fontaine, je ne boirai jamais... » 

12. L'information à Paris, partout et tout le temps

Ce n'est pas un journaliste qui vous dira de snober l'information. Grâce à des bornes tactiles et connectées, les Parisiens pourront accéder aux services de la mairie de Paris en ligne.

13. La reconquête de la Petite Ceinture

Et paf, là c'est du lourd. Finies les petites propositions mignonnes, voici un mastodonte, un cheval de bataille de la mandature Hidalgo qui pèse 7 500 000 €, soit l'un des projets les plus coûteux, et de loin. Inutile de s'étendre sur l'énorme potentiel d'un lieu aussi vaste et riche : promenades, loisirs, sport, street art, architecture, restauration, agriculture urbaine, les possibilités semblent infinies en dessous de la Ceinture.

14. Plus de sanisettes à Paris

C'est fou le nombre de gens passionnés par le sujet. Leur objectif est clair : des sanisettes en plus grand nombre, plus modernes et plus adaptées aux lieux fréquentés. On a même vu un projet de mur anti-urine qui vous renvoie la pisse dessus, comme à Hambourg en Allemagne. Œil pour œil, urine pour urine.

15. Complètement berges

Avec la Petite Ceinture, l'aménagement des berges de Seine fait partie des chantiers préférés de la mairie actuelle. Là encore, l'accent est mis sur l'accès aux piétons et vélos, mais aussi sur la réappropriation de la Seine par les habitants (et les touristes, ne nous voilons pas la face) à travers le développement de loisirs, de sports et de promenades.

16. Artothèque : pour une œuvre d'art chez soi

« J'aime bien le cadre que tu as mis dans tes toilettes... On dirait la Joconde. - Bah en fait, C'EST la Joconde. » Ok, dans la réalité ce sera plutôt la sculpture chelou de l'artiste en bas de chez vous, mais l'idée d'emprunter une œuvre d'art contemporain n'est pas si mauvaise, ça pourrait même vous faire changer d'avis sur le sujet, qui sait ? A force de la voir, cette sculpture filiforme faite avec du matériel de récup, vous finirez par l'aimer.

17. Aide au stationnement

Ouf ! Ce n'est pas un complot finalement. Un automobiliste parisien passe en moyenne plus de temps à trouver une place pour se garer qu'à rejoindre sa destination, ce qui par une ironie du sort le force parfois à s'éloigner à plusieurs kilomètres de l'endroit où il se rend. Avec ce projet d'application, les conducteurs pourraient connaître en temps réel les possibilités de se garer dans un quartier : taux de remplissage des parkings, disponibilités des places en voirie, toutes les informations essentielles seront mises à jour dans la seconde. 

18. Paris assis

Comme on dit dans les tribunes du PSG, « Assis, c'est... Paris ! » Il faut dire que la capitale manque cruellement de bancs publics, forçant les promeneurs fatigués à rentrer directement chez eux. Les plus téméraires poseront leurs fesses sur un capot de voiture, un potelet urbain ou dans un débit de boissons payant. Pas glop. Il faut que ça change, et c'est le but de ce projet.

19. Développer l'aide aux personnes en situation de précarité

Même si la plupart des projets concernent l'amélioration de la qualité de vies des Parisiens, il ne faut pas négliger l'importance du volet social dans les idées du budget participatif. On retiendra notamment cette proposition pour faciliter la vie des personnes sans domicile fixe, avec notamment la rénovation des bains-douches et la création de bagageries pour qu'ils puissent y déposer leurs affaires.

20. Sur les pavés, les plantes

Voici pour terminer un sujet qui semble mettre tout le monde d'accord : la couleur verte. L'ère du béton meurt doucement, remplacée par une végétation luxuriante, qui s'égaille à travers de futurs coulées vertes, squares, plantations d'arbres et autres murs végétalisés. Paris en vert et contre tout.

Pour voir tous les projets et voter, c'est par ici.

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments