• Actualités
  • Vivre en Ville

24h pour découvrir l'âme du quartier Pernety

24h pour découvrir l'âme du quartier Pernety
© EP / Time Out Paris

Petit quartier planqué derrière la gare Montparnasse dans le 14e arrondissement, Pernety s'étire tranquillement autour de la rue Raymond Losserand, une artère commerçante où, chaque matin, les habitants viennent se fournir en baguettes croustillantes et en fruits frais. On papote au coin de la rue, on se croise devant la Poste, on promène son cabot avec ou sans laisse. La moyenne d'âge qui circule dans la journée avoisine les 60 ans. Mais à l'heure de l'apéro, trentenaires chaussés de sneakers immaculées fleurissent à la terrasse des cafés. Il n'y a pas qu'au nord-est de Paris qu'on peut croiser des bobos, ici aussi !

Alors que Montparnasse brasse des milliers de voyageurs par jour sur ses boulevards et avenues, Pernety se targue lui de fournir aux Parisiens petites rues passantes et ruelles piétonnes bordées de pots de fleurs. Ici, les dealers planquent leur butin dans les anémones, et les maraîchers offrent des framboises aux enfants. On se croirait presque dans un Pagnol - en un peu plus trash. 

Stop aux SMS ! On poste encore des lettres à Pernety. © EP / Time Out Paris

10h : Perfusion de café pour bien commencer la journée 

Vous avez le visage chiffonné, pas assez dormi la veille. La nuit pèse encore dans vos gestes lents et mous. Vous avez besoin d'un petit remontant. Pas de ceux qui désinfectent l'intérieur de votre tube digestif. A cette heure matinale, on va plutôt pencher pour un café. Et ça tombe bien, on connaît l'adresse parfaite. On emprunte donc la longue rue du Château et on pousse la porte de l'excellent Hexagone café. Un très bon cappuccino accompagné de tartines à la confiture. Si vous n'avez pas un gros bouquin avec vous, planquez-vous devant la vitrine : le ballet des piétons devrait vous occuper l'esprit, le temps de réveiller votre cerveau. 

 

© EP / Time Out Paris

11h30 : Sur un banc place Séoul 

Maintenant que vous avez les idées claires, il est temps de découvrir l'endroit le plus insolite du quartier. L'Hexagone café derrière vous, empruntez pour quelques mètres la rue du Château à votre droite, vers la place de la Catalogne. C'est à l'angle de la rue Guilleminot et la rue du Château que, cachée derrière un grillage, on peut découvrir la place de Séoul. Un complexe architectural de 200 appartements et bureaux nommé les « Echelles du baroque » et imaginé par l'architecte Ricardo Bofill en 1985 - à qui l'on doit également les Espaces Abraxas nichés à Noisy-le-Grand et immortalisés récemment dans les derniers volets de 'Hunger Games'. Colonnes doriques, amphithéâtre et murs de verres : la place de Séoul impose son style monumental en toute discrétion. N'hésitez donc pas à pousser les grilles et à vous asseoir sur les bancs installés au centre de la place dans le petit square aménagé. C'est étrange, mais on s'y sent bien. 

 

Place de Séoul, 14e © EP / Time Out Paris

 

12h30 : L'appétit vient en mangeant

Il est temps de reprendre la promenade. Après avoir fait le tour de la place, apprécié le panorama circulaire de la place de la Catalogne (bien placé, vous pourrez même apercevoir la Dame de fer), on reprend la rue du Château, direction le métro Pernety. Plutôt que de prendre la tristounette rue Guilleminot, continuez tout droit et tournez à droite sur la rue Raymond Losserand. Celle-ci fourmille de petits commerces, de primeurs toujours de bon poil, de fleuristes créatifs... Il vous manque un ustensile pour la cuisine ? Poussez la porte de Pernety ménager. Ici vous trouverez tout ce dont vous avez besoin : des mugs colorés pour le chocolat du matin, des casseroles ingénieuses et des nappes imprimées. 

© EP / Time Out Paris

 

© EP / Time Out Paris

 

 

 

 

Un petit tour par le libraire Tropiques pour acheter quelques cartes postales politico-humoristiques et voilà que votre estomac crie famine. Dans le quartier, les traiteurs chinois et les cafés-brasseries ne manquent pas, mais nous, on vous conseille plutôt de prendre une table au bistrot L'Envie, une faim en soi. Et s'ils ont au menu leur fameux œuf cocotte, n'hésitez pas ! 

© EP / Time Out Paris

 

Le Château ouvrier - Association du 14e Florimont

© EP / Time Out Paris

 

 

 

 

 

14h30 : Digestion bucolique

Il est temps de vous dégourdir la couenne. Pour ceux qui n'auraient pas encore ressenti le caractère intimiste du quartier, direction la perle de Pernety, le petit bijou planqué du 14e : la rue des Thermopyles. Avant de faire claquer vos talons sur les pavés de cette rue rongée par le lierre et les petites fleurs, sachez que le mot Thermopyles (portes chaudes en grec) fait référence à la bataille du même nom. Nous sommes en 480 av J.-C., et l'armée grecque tente d'empêcher l'armée perse d'accéder à son territoire (en gros, hein). Bref, tout ça pour vous dire d'entrer dans la rue, d'ouvrir vos narines et de vous laisser guider hors du temps par cette chaussée irrégulière. Portes turquoises, petits chats errants et escargots grimpants : la rue des Thermopyles est une porte de verdure loin du brouhaha des voitures. Cerise sur le gâteau, un petit square verdoyant vous tend les bras au bout du voyage.

© EP / Time Out Paris

 

© EP / Time Out Paris

 

EP / Time Out Paris

 

© EP / Time Out Paris

 Et à quelques mètres du square, une drôle de porte en bois...

© EP / Time Out Paris

 et un chat très souriant. 

Mr Chat vous ouvre les bras. © EP / Time Out Paris

17h : Bain de soleil en terrasse

Les enfants sont sortis de l'école. Les poussettes se bousculent sur les passages piétons. Ragaillardi par cette petite échappée verte, vous voilà motivé par un petit verre en terrasse. Il fait encore bon, profitons-en ! Cachée entre les rues Didot, Sablière et de l'Eure, la micro place Flora Tristan vous fera oublier les affres de la capitale. Ici, on se sent comme dans la Meuse (ou presque). C'est tout petit, super confidentiel et même si tout le monde se connaît et se reconnaît, personne ne se regarde de travers. Les grandes villes ont aussi des qualités. 

© EP / Time Out Paris

 

A deux pas, une de nos boutiques préférées. Bijoux, sacs et étoles de créateurs : chez Hazar & Co on y laisse plus que des plumes. Impossible de la manquer quand vous passerez rue du Château, sa devanture turquoise brille de mille feux. 

20h : A voir et à manger 

Pour dîner, vous aurez l'embarras du choix : un ceviche de dorade chez les Rouquins, ou des coquilles saint-Jacques au céleri au Cobéa ? A moins que vous n'ayez l'âme aventurière et envie de vous dépayser au Corcovado, le restaurant brésilien qui fait chanter les papilles. Pas encore testée mais bien séduisante, Nina, la nouvelle adresse d'Alexandre Morin et Sébastien Fougère. 

22h : Une toile et un dernier verre 

Pas de journée sans culture : pour se nourrir les synapses, rien de mieux qu'une toile à l'Entrepôt. L'un des derniers cinémas d'art et d'essai de Paris, évidemment rive gauche ! Le film fini, ne repartez pas directement vous enrouler dans votre couette. L'Entrepôt propose également un très chouette café où parfois quelques musiciens viennent tester quelques accords. Bonne ambiance garantie.

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments