Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 3 inventions pour révolutionner le vélo ?

3 inventions pour révolutionner le vélo ?

Advertising

La Vélorution est en marche. En quelques mois, pas moins de trois inventions étonnantes ont vu le jour pour améliorer le quotidien des cyclistes. Parmi elles, celle qui fait le plus couler d'encre s'appelle Yerka. Pas très vendeur, alors les inventeurs lui ont préféré le surnom de « vélo involable ». En gros, le vélo fait lui-même office d'antivol puisqu'un cadenas à clef se cache à l'intérieur du cadre, qui s'ouvre pour pouvoir se refermer autour de n'importe quel range-vélo ou mobilier urbain d'une vingtaine de centimètres de longueur maximum. D'après les concepteurs, il faudrait casser le vélo pour le voler. D'autres font remarquer qu'une serrure, ça se crochète. Rien de garanti donc, mais un concept amusant qui peut quand même décourager certains malandrins.

Le « vélo involable »

Autre invention, destinée cette fois à améliorer la sécurité des cyclistes, mais aussi leur communication avec les autres usagers de la route, Cyclee fait de vous un panneau de signalisation ambulant. Situé à l'arrière de votre vélo, un petit projecteur lié à votre téléphone portable diffuse des images sur votre dos, en fonction de vos agissements. Vous allez tourner à droite ? Paf, le signal apparaît dans votre dos. Vous êtes sur le point de vous arrêter ? Un panneau « Stop » apparaît aussitôt, indiquant à ceux qui vous suivent votre prochain mouvement. Encore à l'état de concept en développement, Cyclee possède quelques défauts : il est plus efficace la nuit et son utilisation réclame d'utiliser son téléphone, à moins d'intégrer les infos dans un GPS avec votre itinéraire prévu.

Toujours en matière de sécurité pour les noctambules, une troisième innovation conclut le tableau. Il s'agit d'un spray développé par Volvo, le constructeur automobile sans doute lassé de devoir indemniser des cyclistes écrasés, à vaporiser sur votre vélo et vos vêtements. Dans la journée, rien ne change, mais dès que la nuit montre le bout de son nez, vous voici transformé en fantôme phosphorescent à deux roues. Apparemment, le liquide disparaît au lavage et dure entre une et deux semaines, mais il coûte cher. Enfin, notons pour l'anecdote ce vélo d'appartement d'un nouveau genre : créé par un designer chinois, la Bike Washing Machine vous permet de laver votre linge sale pendant que vous rejouez l'ascension du Tourmalet dans votre salon, grâce à un tambour installé dans la machine. Bientôt, vous pédalerez pour regarder le nouvel épisode de 'Game of Thrones'.

 

 

Share the story
À la une
    Advertising