Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 3 spots parisiens pour se croire à la plage

3 spots parisiens pour se croire à la plage

Advertising

« Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés... » Alors que votre meute se prend en photo en Corse, avec une mer turquoise comme paysage de fond, vous avez rendez-vous tout l'été avec le métro parisien. Un tête-à-tête avec Paris tout le mois d'août que vous aimeriez agrémenter d'un peu de sable dans les chaussures, d'une sieste paresseuse au soleil, d'un cocktail dans un transat mou. On vous comprend tellement. D'ailleurs, on a dressé pour l'occasion la liste de trois lieux où à Paris on pourrait presque humer les embruns. Une recette garantie sans Paris plages.  

1. Du sable, avant tout

Les petits grains de sable collés aux orteils, ça n'a pas de prix. C'est synonyme de frisbee et de cheveux salés, de vacances au bord de mer, les yeux rivés vers l'immensité bleue. Mais voilà, à Paname, l'immensité bleue, elle est plutôt verte cracra et elle s'appelle la Seine. Pas de panique, enfourchez votre Vélib' direction porte de La Villette. Là sous le pont, vous trouverez du sable, des transats, de la bonne petite musique et tout ce qu'il faut pour se croire sinon à Porto-Vecchio du moins à la Baule. Les enfants qui chialent en moins.

Où ? LaPlage du Glazart
Alternative ? Les sables du Cul-du-Chien à Fontainebleau.

2. De l'eau pour se rafraîchir les orteils

Rappelez-vous, la dernière fois que l’on vous parlait de la piscine Molitor, c’était pour tirer sur l’ambulance. A l’époque, la seule possibilité d’accéder à cette somptueuse piscine était de se délester de 180 €. BIM. Depuis, les choses ont un poil changé et de nouveaux tarifs sont proposés. Ne vous attendez pas à un ticket à 1,80 €, le lieu reste tout de même haut de gamme. On ne mélange pas les serviettes de bain. Pour une pause au paradis, comptez 35 € pour un accès piscine, spa, salle de fitness et petit déjeuner (de 7h à 9h30) ou 30 € à l’heure de l’apéro pour une petite baignade en extérieur accompagnée d’un verre. Onéreux, mais envisageable en cas de déprime estivale. 

Où ? Piscine Molitor
Alternative ? Le miroir d'eau de la place de la République (sauf si vous êtes allergique aux enfants). 

3. De la place pour bronzer 

Direction le parc André Citroën. Oui, mais pourquoi lui ? Un poil excentrée l’esplanade émeraude de l’ouest parisien est assez vaste pour accueillir des centaines de Parisiens sans que l’on se sente à l’étroit. Et ça, c’est une chose rare à Paris en été et une bonne nouvelle pour tous ceux qui auraient décidé de passer à l’étape bikini urbain. On vient donc avec sa serviette de bain, sa crème solaire indice 50 et lorsque l’on a bien cramé, on file coller ses pieds dans les rigoles d’eau tout autour du parc. Quant aux enfants, ils devraient vous laisser ronfler en paix, trop occupés à éviter les jets d’eau de la fontaine signée Jean-Max Llorca. 

Où ? Parc André Citroën 
Alternative ? Le jardin de l'Atlantique 

Share the story
À la une
    Advertising