Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 5 jeux traditionnels à décaper à l’alcool

5 jeux traditionnels à décaper à l’alcool

Advertising

Exit les hivernaux baby-foot et bowling ! On a profité des chaudes soirées d’été pour remettre sur le pavé quelques sympathiques jeux d’adresse plus ou moins couverts de poussière. Et comme il ne faut JAMAIS oublier de s’hydrater, on a associé chacun d’eux à un petit alcool de circonstance.

 

 

 

  • Le jokari

Comment on joue ? Seul ou à deux. Chaque joueur tient une raquette et tape dans une balle accrochée à un poids par une ficelle. Ainsi tenue en laisse, la ba-balle ne tombe jamais dans la Seine ou dans la vitre du voisin. Le système peut accessoirement amuser votre chien, voire le rendre fou. 

Ca vient d’où ? C'est un cousin de la pelote basque ! Le jokari a été inventé en 1938 par le Bayonnais Louis Joseph Miremont. 

Qu’est-ce qu’on boit ? De la Jacqueline ! Très populaire dans le Sud-Ouest et durant les férias, la « jaja » est un cocktail très simple : mélangez 70 cl de vin blanc, 20 cl de limonade et 10 cl de sirop de grenadine.

 

 

 

  • Le croquet

Comment on joue ? De deux à six joueurs. Le croquet se pratique sur gazon (à la limite sur du sable). Le jeu consiste à pousser des boules en bois à travers des arceaux à l'aide de maillets. Les joueurs choisissent une couleur et doivent faire accomplir à leur boule un parcours aller-retour sous les arceaux.

Ca vient d’où ? Le croquet proviendrait du jeu de mail, pratiqué au Moyen-Age dans les campagnes françaises. C'est ce dernier qui, après moult mutations, se serait transformé en golf en Écosse, et en croquet en Irlande !

Qu’est-ce qu’on boit ? Du whisky irlandais, évidemment. Connu pour sa douceur et son goût fruité, il doit être distillé et vieilli en Irlande pendant au moins trois ans. Interdit de le couper au Coca !

 

 

 

 

 

  • Le mölkky

Comment on joue ? On fait tomber des quilles en bois numérotées de 1 à 12, à l’aide d’un « lanceur » appelé mölkky. Il y a deux façons de marquer des points : si un joueur fait tomber plusieurs quilles, il gagne autant de points que de quilles frappées ; s’il n’en fait tomber qu’une, il gagne le nombre de points inscrit dessus. L’équipe gagnante est la première qui totalise exactement 50 points. 

Ca vient d’où ?  Relativement récent, le mölkky (prononcez « meulku ») a été inventé par une entreprise finlandaise en 1996. Mais il s'inspire d'un jeu traditionnel nommé kyykkä. 

Qu’est-ce qu’on boit ? Du Salmiakki Koskenkorva, quoi d’autre ? Ce breuvage populaire en Finlande est un savant mélange de vodka, sirop de glucose, extrait de réglisse et chlorure d'ammonium. Que des bonnes choses ! Le résultat ? Un alcool sucré contenant 30 à 40° d’alcool, à boire cul-sec ou tout doucement.

 

 

 

 

 

 

  • Le palet breton

Comment on joue ? A au moins deux joueurs. Parmi les nombreux jeux de palets (non, on ne parle pas ici des délicieux petits sablés du même nom), cette variante bretonne se joue sur planche et en 12 points. Proche du principe de la pétanque, il consiste à lancer des palets métalliques sur un carré en bois ; le premier joueur lance le plus petit palet, appelé le maître, et les deux adversaires doivent s'en approcher le plus possible sans tomber hors du carré ni rebondir sur le sol.

Ca vient d’où ? Les jeux de palets sont également un amusement très ancien, remontant à l'Antiquité. Sur planche, on le pratique en Haute Bretagne ; il a pris sa forme moderne après la Première Guerre mondiale en Ile-et-Vilaine.

Qu’est-ce qu’on boit ? Des roupettes à queue pardi ! Ce digestif est produit avec une variété particulière de cerises amères, noyées dans de l'eau-de-vie de cidre. On les reconnaît notamment à leur fort parfum d'amande. Attention, c’est tellement fort que ça vous coupe la vue ! Pas idéal pour remporter la deuxième manche...

 

 

 

 

 

 

  • Jeu de quilles

Comment on joue ? Il existe des dizaines de jeux de quilles différents (jeux de quilles au maillet, de Ponthieu, de neuf ou de six...), avec des règles variables et plus ou moins complexes. Restons-en au basique pour jouer entre potes sur les quais : on dispose 9 quilles sur le sol, et on en dégomme un maximum avec une boule !

Ca vient d’où ? Il existe aussi de nombreuses hypothèses sur l’origine des jeux de quilles. On parle de Moyen-Age, certains évoquent même l’Antiquité. Une chose est sûre, de nombreuses contrées hexagonales se sont réappropriées cette pratique, et ne comptez pas sur nous pour déclencher une guerre civile en affirmant qu'une région l'a fait avant les autres...

Qu’est-ce qu’on boit ? Ce qu’on trouve partout et qui rafraîchit merveilleusement… De la bière ! Et comme chacun dans ce domaine a aussi sa spécialité régionale, on joue les chauvins en décapsulant une Parisienne, Levalloise ou Demory…

 

 

 

 

 

 

 

 

Share the story
À la une
    Advertising