Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 7 astuces pour survivre au réveillon en famille
Actualités / Insolite

7 astuces pour survivre au réveillon en famille

Esprit de famille
DR

Le 31 décembre n’est pas toujours synonyme de grosse fiesta en boîte avec sa bande de potes, un verre de mousseux à la main. Pour certains, faute d’avoir su s’organiser entre amis ou d’avoir pu poser quelques jours de congés afin d’aller se terrer en Laponie, le passage en 2019 se fera avec l’ensemble de l’arbre généalogique. Entre le grand-père gâteux et les petits-enfants gâtés, l’oncle misanthrope et la belle-mère horripilante, le parcours promet d’être semé d’(em)bûches. Alors, si vous êtes dans ce cas, suivez nos conseils pour ne pas entamer la nouvelle année par un parricide.

Un dernier bain avant la fin du monde

Comme pour un marathon, il ne peut y avoir de réussite sans une bonne préparation. Par conséquent, faites peau neuve et ne lésinez pas sur les moyens de détente. Cocooning, yogging, peeling et toutes sortes de choses en « ing »… Vous avez l’embarras du choix, l’essentiel étant que vous vous sentiez bien dans votre corps et dans votre tête avant d’affronter votre clan. Le must ? Un bon bain chaud et moussant dans lequel vous vous prélasserez jusqu’à temps de ressembler à un shar-peï. Ainsi ramolli par les vapeurs de vos ablutions, vous serez hermétique aux observations désobligeantes de vos ascendants. Elles qui, pourtant, vous agacent terriblement (« Tu as trouvé un travail ? », « Quand est-ce que tu te maries ? », « Dis, tu n’aurais pas un peu forci ? »).

 

"Ah ! C'qu'on est bien quand on est dans son bain..."©Flickr/Emmanuela Franchini

 

Venez (bien) accompagné

Parfois, le plus simple pour supporter sa peine est de la partager. Si vous le pouvez donc, débauchez un ou une ami(e), un collègue de bureau ou même un voisin avec qui vous vous entendez bien afin qu’il ou elle vous escorte. Bien entendu, ne jetez pas votre dévolu sur le premier péquenaud qui passe, vous risqueriez de devenir la risée de cette réunion familiale (car, sachez-le, on n’est jamais mieux jugé que par les siens).

A noter que vous montrer au bras d’un individu agréable à regarder, et d’autant plus s’il est du sexe opposé, fera taire les rumeurs de célibat éternel que tata Giselle a fait peser sur vous. Et vous donnera peut-être, si 2019 s’annonce sous les meilleurs auspices, l’occasion d’arracher un baiser (sous le gui évidemment). Voilà ce qui s’appellerait faire d’une pierre deux coups !

 

DR

 

Désamorcez la (ou les) bombe(s)

Etrangement, les fêtes de fin d’année semblent exacerber les tensions. Ne cédez cependant pas à la tentation du grand déballage au pied du sapin. Si les noms d’oiseaux et les remarques déplacées pointent le bout de leur nez, faites diversion. La réflexion sexiste de tonton René a heurté votre sensibilité ? N’en laissez rien paraître et demandez-lui naïvement pourquoi il pense que la vaisselle est le propre de la femme. Votre cousin n'a pas aimé 'Mommy' de Xavier Dolan alors que c'est votre film préféré et la conversation dégénère en conflit philosophique sur le cinéma post-moderne ? Evoquez subrepticement 'Taken 3' pour que tout rentre dans l'ordre et que l'harmonie soit retrouvée autour de la table.

 

©PERFFZERFF

Mangez pour oublier

Profitez-en : le réveillon est l’occasion idéale pour se bâfrer sans complexes (ou presque). Un petit four au saumon par-ci, une mignardise au chocolat par-là… A force de toujours vous voir la bouche pleine, les membres de votre famille un tant soit peu respectueux hésiteront à vous aborder pour vous poser des questions sur votre vie privée. Quant à ceux qui n’auraient pas eu la présence d’esprit de vous laisser tranquillement vous empiffrer au buffet, parlez-leur la bouche pleine. Cela les découragera de revenir vous adresser la parole. Car on sous-estime trop le pouvoir du canapé foie gras-figue comme arme de dissuasion massive.

 

©Thinkstock

 

Isolez-vous… mais sans en avoir l’air

Afin d’esquiver discrètement votre lignée, n’hésitez pas à faire des allers-retours vers la cuisine. Mamie a oublié ses cachets près du lavabo ? Il faut ramener le jus de cuisson avec la dinde ? Sortir la bûche du frigo ? Proposez-vous sans hésiter ! Ces moments seuls à la chaleur du four, passés dans un silence bienfaisant mais trop rare en ces temps de nouvel an, constitueront un sas de décompression nécessaire. De plus, à faire preuve d’autant de serviabilité, vous passerez pour un hôte béni aux yeux des autres convives, ce qui pourrait vous faire bénéficier d’une petite augmentation quand viendra l’heure des étrennes.

Evitez toutefois de montrer trop d’empressement, cela pourrait paraître suspect et votre petit jeu d’échappatoire aurait tôt fait d’être démasqué. De même, sortir fumer toutes les trente secondes afin de vous détendre n’est pas recommandé. Car, comme l’a dit un sage bien avisé : « Noël au balcon, enrhumé comme un con. »

 

Le sapin, la cachette du siècle ? Oui, mais seulement pour les chats : vous, n'essayez même pas !©Flickr/Tunde Pecsvari

Cachez les CD d’Emile et Image

Ainsi que la télécommande. Cela évitera le zapping compulsif des petits qui s’ennuient sur le canapé et qui débouchera, à n’en pas douter, sur ‘Le Plus Grand Cabaret du monde’. Un programme qui signera l’arrêt définitif de toutes vos fonctions cognitives, vous le savez d’avance. A la place, lancez Deezer et faites le DJ. En plus d’imposer l’ambiance musicale de votre choix, vous pourrez ainsi vous évader de table avec une bonne raison. Stratégie on vous dit !

 

Et surtout… Relativisez !

Après tout, cela ne dure qu’une soirée.

©Flickr/Edd Sowden

 

Advertising
Advertising