Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right A Paris, l'épilation au fil des esthéticiennes indiennes a la cote
Actualités / Mode & shopping

A Paris, l'épilation au fil des esthéticiennes indiennes a la cote

esthéticiennes indiennes
© Clea Chakraverty

Attention, messieurs passez votre chemin ! Dans ce petit morceau d'Asie du sud, mesdames subliment leurs sourcils... en quelques fils.

Parvati* fait un petit geste du menton, d'avant en arrière. Consciencieusement, elle s'applique à extraire chaque bulbe de poil, un à un, des sourcils fournis de Maryam, à l'aide d'un fil de couture blanc passé entre ses doigts et ses dents, comme un rappel des jeux de ficelle de cour de récré de nos enfances. « Ça va comme cela, madame ? », la jeune Népalaise surveille la ligne parfaite formée par les poils désormais bien brossés de Maryam. Bienvenue à Eva Nails. Murs roses, photos d'élégantes en sari, statuettes de divinités hindoues placées derrière la caisse, lampes pailletées : ce salon spécialisé dans les soins féminins indiens donne tout de suite le ton. Il est tenu par une quadragénaire tamoule, Madam Chandra, qui surveille d'un œil aussi maternel que sévère ses « filles » : Sangeeta, Indienne, Parvati et Saswati, deux Népalaises, Madhavi, une Penjabi et Aseema, Bangladaise. Cadette du groupe, elle est arrivée de son Dakha natal il y a moins d'un an. Elle a 22 ans et son mari travaille en région parisienne. Difficile d'en savoir plus. Mais c'est « un mariage d'amour » gloussent les filles lors d'une pause : elles scrutent sa page Facebook en riant.

Leur langue commune est un anglais parfois mâtiné d'hindi et de quelques mots de français. Aseema est plus à l'aise en bengali, sa langue natale, Parvati et Deepa communiquent en népalais, Sangeeta et la patronne en tamoul. Depuis quelques mois, une Vietnamienne a rejoint le petit groupe pour le soin des ongles. Elle a appris quelques mots d'hindi, ce qui suscite de franches rigolades au salon. Un homme accompagnant une amie pousse la porte d'entrée, les jeunes femmes se précipitent en criant et riant : « Ici c'est interdit aux hommes ! », « pas de monsieur s'il-vous-plaît ! Attendez dehors! ». Comme en Inde, le salon de soins est un espace privilégié non mixte. Et dans cette petite enclave sud-asiatique, les clientes, des Parisiennes de toutes origines sociales et ethniques, viennent sublimer leur regard entre deux rendez-vous ou en sortant du travail. « Les sourcils donnent leur forme à votre visage, évitez la pince à épiler qui les abîme et les fait repousser de travers », conseille Sangeeta, travaillant chez Eva Nails depuis deux ans et demi, originaire d'une petite ville près de Chennai, et parlant désormais couramment le français.

 

 

 



A en croire les magazines féminins, l'épilation au fil est devenue le dernier chic parisien. Les nombreux centres de beauté indienne ouverts ces trois dernières années en témoignent. Passage Brady, les deux salons animés par des jeunes femmes gujaratis sont régulièrement bondés. Rue Louis Blanc, métro La Chapelle, deux nouvelles boutiques d'esthéticiennes vastes et flambant neuves reçoivent les clientes, également attirées par les magasins de produits exotiques qui affluent dans le quartier. Chez Eva Nails, plus modeste, il n'est pas rare de faire la queue. Puis vient la douleur, très supportable : il faut accepter tiraillements et picotements, s'habituer au frottement du fil. « On voit tout de suite les douillettes ! » rit Parvati. Son regard se tourne vers la télévision diffusant en continu des clips tamouls où de voluptueuses héroïnes au visage parfait enlacent des moustachus musclés sous la pluie, sous les cocotiers et sous les étoiles. « Suivante s'il-vous-plaît ! »

* Certains prénoms ont été changés à la demande des personnes.

Quoi ? • S'apprêter sourcils et moustache pour un visage parfaitement dessiné

Combien ? • Selon les salons, 5 ou 7 € l'épilation des sourcils

Comment ? • Sans rendez-vous, mais venir à l'ouverture pour éviter la queue, ou avant 16h en semaine

Où ? • Eva Nails, 01.43.87.30.37, 25 rue Biot, métro Place de Clichy, Paris 17e, 5 €
Centre Beauté Indienne-Stella, 06.06.91.38.00, 67-69 Passage Brady, Paris 10e, 7 €
Beauty Girl, 01.40.34.72.05 , 57 rue Louis Blanc, Paris 10e, 7 €

Advertising
Advertising

Latest news