Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Aidons le festival israélo-palestinien !
Festival Pèlerinage en décalage

Aidons le festival israélo-palestinien !

Advertising

« Jamais deux sans trois », nous disent Kenza Aloui et Inès Weill-Rochant, les créatrices du festival Pèlerinage en décalage, qu'on avait rencontrées l'an dernier. Après deux brillantes éditions, les festivités continuent les 4 et 5 juin. Un festival hors du commun puisqu’il invite des artistes israéliens et palestiniens à mettre leurs compétences artistiques sur scène. Une idée dingue à la base et dont la démarche reste inédite en France. Les deux premières sessions se sont déroulées sans troubles, preuve que la réunion des deux pays ne rime pas obligatoirement avec « conflit ». Ces anciennes camarades de Science Po réunissent plus de 1 200 personnes en 2014, 2 600 en 2015 et plus d’une cinquantaine d’artistes sur deux ans.

Pour une troisième édition encore plus belle que les précédentes, Kenza et Inès ont besoin de vous via leur campagne de crowd-funding. C’est encore à la Bellevilloise qu’auront lieu les événements, « leur salle préférée ». Trois étages aménagés pour optimiser le lieu : un forum pour les expositions, ateliers et brunchs ; un loft pour les projections et les performances artistiques puis le club pour les concerts et soirées. Outre ces espaces, vous aurez toujours accès à la Halle aux Oliviers pour vous relaxer ainsi qu'à la terrasse pour siroter votre café au soleil.

Indépendant et gratuit, Pèlerinage en décalage n’est pas la solution à un conflit et n’a pas la prétention de l’être. « Ce festival ne change pas le monde et il n’a pas instauré la paix mais il propose quelque chose de nouveau, quelque chose qui perturbe, surprend, déroute, secoue », nous indiquent les deux amies. En utilisant l’art comme moyen de détourner la démarche politique classique, elles questionnent et proposent des nuances à des jugements souvent préétablis. Entre guerre et paix, espoir et désespoir, ce festival nomade est un pèlerinage car il compte se déplacer dans différentes villes. Une programmation parisienne quasi bouclée dont les deux jeunes filles gardent encore le secret, pour notre plus grande excitation. Soutenons Pèlerinage en décalage pour faire venir ces artistes bénévoles !

La campagne de crowd-funding

Share the story
À la une
    Advertising