Recevez Time Out dans votre boite mail

Anne Hidalgo aimerait que les Parisiens se baignent dans la Seine après 2024

Par
Hannah Benayoun
Publicité

Quelle mouche a piqué Anne Hidalgo ? Sûrement les Jeux Olympiques de 2024. Enthousiaste à l'idée de faire concourir Paris, la locataire de l'Hôtel de Ville a déclaré dans un communiqué de presse que « les Parisiens pourront se baigner dans la Seine après 2024 », si d'aventure les Jeux se déroulaient dans la capitale. 

Cette déclaration fait suite à l'évocation de l'épreuve de triathlon par la maire sur BFM : Anne Hidalgo aimerait que cette discipline phare se déroule dans la Seine. Par ailleurs, l'ambition de laisser les habitants de la capitale faire trempette dans le fleuve date d'il y a déjà plus de vingt-cinq ans. Comme le rappelle le journal le Parisien : en 1988, l'ancien maire RPR de la ville Jacques Chirac avait effectivement promis que les Franciliens pourraient se baigner dans la Seine (et lui avec) à partir de 1994, une promesse devenue presque légendaire.

Mais on vous voit venir : « La Seine est franchement dégoûtante, comment peut-on avoir envie de barboter dedans ? » Faux ! D'après le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne, l'affluent le plus visité du monde se porterait plutôt bien depuis quelques années. Son ecosystème serait même propice au développement de nouvelles espèces de poissons et on y pêche régulièrement de beaux spécimens ce qui prouve une certaine qualité de l'eau (souvenez-vous du saumon en 2012). Évidemment, il faut nuancer, la Seine n'est pas un bain moussant aux effluves de roses, il y a bien prolifération de bactéries et les personnes les plus fragiles doivent évidemment éviter au maximum le contact avec l'eau, si la fameuse autorisation venait à être actée.

Soyez patient, pour le moment ne prenez pas exemple sur notre petite photo d'illustration, vous vous exposerez toujours à une amende si on vous retrouvait en train de barboter... Ne vous inquiétez pas, pour savoir où acheter votre maillot flambant neuf, on vous donnera des infos au goutte à goutte.

D'ici 2024, vous pouvez toujours profiter des plus belles piscines de Paris.

À la une

    Publicité