Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Bordeaux plus attractive que Paris ?

Par
Hannah Benayoun
Publicité

Et Bam. Le verdict est tombé aujourd'hui. L'Observatoire du bonheur (créé en 2010 par Coca-Cola, partenaire officiel du bonheur) a livré sa 7e étude sur le thème de « Bonheur et urbanisme », dont la réalisation a été confiée à l'institut CSA. A la question « Dans l'idéal, dans quelle ville aimeriez-vous vivre en France ? », 19% des sondés ont répondu Bordeaux, grande gagnante. Globalement, c'est le Sud qui récolte la majorité des suffrages, puisque 53 % des personnes interrogées citent une ville méridionale (Montpellier, Toulouse et Nice réalisant elles aussi de beaux scores).

Et Paris dans tout ça ? A la 6e place du classement avec 10 % des votes, la capitale fait grise mine. Sans doute parce que nous sommes déjà un certain nombre à vivre dans ses environs et que certains d'entre nous font partie des 30 % qui ne souhaitent pas vivre ailleurs. De façon générale, l'étude démontre l'attirance des Français pour la campagne et un certain désintérêt pour les grandes villes, qui concentrent pourtant la majorité de la population française. Dans les critères retenus contre les agglomérations urbaines, on trouve la pollution, mais aussi l'insécurité, probablement plus fantasmée que réelle - d'ailleurs, les ruraux la craignent bien plus que les citadins, ce qui prouve que le sentiment d'insécurité s'appuie surtout sur une certaine appréhension de la réalité. On pourrait presque en dire autant des « problèmes de stationnement », inconvénient pour 19 % des ruraux mais seulement 13 % des citadins : quand l'offre des transports en commun encourage chacun à l'abandon de la voiture, les problèmes de stationnement disparaissent.

Au final, pas étonnant de voir la capitale boudée par les Français : polluée, surpeuplée, chère et stressante, elle n'offre pas une qualité de vie si douce à nos compatriotes. Dans ces conditions, dur, dur de faire face à Bordeaux, ce fief du bon vin et de l'air marin ! On peut toujours se consoler en se disant que Marseille ne fait rêver que 4 % des Français, et pourtant, on irait bien y faire un saut dans la Méditerranée pendant la canicule qui nous guette.

Retrouvez toute l'étude sur le site du CSA.

À la une

    Publicité