Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Ciné-club : 'Le Corrupteur' de Michael Winner, ce jeudi soir au cinéma La Clef

Ciné-club : 'Le Corrupteur' de Michael Winner, ce jeudi soir au cinéma La Clef

Advertising

Une fois par mois, "Les Rendez-vous de la mort joyeuse" vous convient au cinéma indépendant La Clef, avec la réjouissante ambition de défendre des films rares, mésestimés ou occultés de l'histoire du cinéma, exhumés pour leur caractère particulièrement inventif ou audacieux. Organisant des rencontres autour des films, ce ciné-club hors des sentiers battus invite cinéastes, distributeurs et cinéphiles à débattre du cinéma tel qu'il se fait, se voit, se vit.

Selon ses programmateurs, Sébastien Liatard et Derek Woolfenden, l’objectif de ces rendez–vous – qui tirent leur nom du fameux film d’épouvante seventies de Juan Luis Buñuel – est à la fois de proposer une autre vision du cinéma, affranchie des hiérarchies et des genres, mais aussi de « sensibiliser le spectateur à tous les corps de métier du cinéma », ainsi qu’aux « facteurs constitutifs liés à la fabrication du film, à sa réception critique (journalistique), voire à son analyse esthétique (universitaire ou amateur) ».

Un beau programme dont la prochaine édition, ce jeudi 24 mars à 20h30, se fera autour du long métrage ‘Le Corrupteur’ (1971) de Michael Winner (‘Un justicier dans la ville’), avec Marlon Brando (juste avant ‘Le Parrain’ et ‘Le Dernier Tango à Paris’). Conçu comme un prélude au ‘Tour d’écrou’ d'Henry James, le film promet de mêler cruauté, sadomasochisme, sexe détraqué et… éducation victorienne. Beau programme, isn't it ? Précédée de courts métrages, la projection sera d’ailleurs suivie d’une discussion et d’un pot offert à l’issue de la séance. 

>>> Les Rendez-vous de la mort joyeuse n°5
Jeudi 24 mars à 20h30 au Cinéma La Clef
34 rue Daubenton, Paris 5e.
Plein tarif : 8 €, tarif réduit : 6,50 €, cartes UGC et Gaumont acceptées

Bande-annonce • Les Rendez-vous de la mort joyeuse n°5 : ‘Le Corrupteur’ (‘The Nightcomers’) de Michael Winner

Share the story
À la une
    Advertising