Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right De vraies zones de baignade dans la Seine sont à l'étude pour 2024

De vraies zones de baignade dans la Seine sont à l'étude pour 2024

Advertising

Se baigner dans la Seine, c'est pour bientôt. La mairie de Paris souhaite créer des zones de baignade dans le fleuve à l'horizon 2024. Sur l'ensemble de la métropole, l'Atelier parisien d’urbanisme (APUR) a relevé 9 sites qui pourraient accueillir les nageurs parisiens :

• l’allée du Bord de l’Eau au bois de Boulogne
• le port de Javel
• l’île aux Cygnes
• les quais du Trocadéro-Champ de Mars
• le port des Saints-Pères
• le port de l’Hôtel de Ville
• le port Henri IV-parc Tino Rossi
• le port d’Austerlitz-port de la Rapée
• le port de Bercy-port de la Gare

Des épreuves olympiques dans la Seine en 2024

A l'origine de cette décision : la candidature de la ville de Paris aux Jeux Olympiques 2024 (lien vers la page des actualités relatives à la candidature). En effet, la maire Anne Hidalgo souhaite organiser le triathlon et les 10 km de nage en eau libre dans la Seine. Ces épreuves se dérouleront au niveau du pont d’Iéna (Champ de Mars) ou du Village Olympique (Saint-Denis et autres lieux), mais ce sont en tout 49 sites qui ont été retenu par l'APUR dans la région Ile de France dans le but de créer des lieux de baignade saisonnière ou permanente. La mairie souhaite ouvrir ces zones de façon pérenne et gratuite à l'occasion des Jeux Olympiques, en 2024.

Tous les sites n'offriront pas un accès à la Seine même. Certains proposeront des zones de baignade à bord de quai (avec pontons) et des bassins sur les quais. Pour mettre en oeuvre ce projet, il ne reste plus qu'à trouver le moyen de rendre ces lieux propres à la baignade. Pour cela, certains aménagements pourraient s’appuyer sur des possibilités de filtrations naturelles.

Share the story
À la une
    Advertising