Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Découvrez L'Archipel, un endroit unique à Paris

Par
Emmanuel Chirache
Publicité

Qui l’eût cru ? C’est dans le cossu 8e arrondissement de Paris que se situe ce nouveau lieu incroyable, aux vocations solidaire, sociale et multidisciplinaire. Dans la belle chapelle de cet ancien couvent de 600 m2, on vient bruncher, troquer ses bouquins, apprendre à réparer des meubles, boire un café entre midi et deux ou participer à une pléiade d’événements divers, que ce soit un cours de yoga ou des siestes dans des hamacs. Tout ça au bénéfice des plus démunis, c’est-à-dire des femmes enceintes ou avec enfants en bas âge, en situation de grande précarité, que l’Archipel accueille toute l’année via le service d’urgence du 115.

Bâti au XIXe siècle, le bâtiment a déjà connu plusieurs vies : ancien couvent donc, il a été transformé en hôtel avant d’accueillir les bureaux de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle) de 1945 à 2012. Les lieux ont d’ailleurs conservé les traces de ces immenses bureaux un peu kitsch, comme si le temps s’était arrêté quelque part durant les années 1960. Aujourd’hui, l’association Aurore, qui lutte contre l’exclusion depuis sa création en 1871, se frotte les yeux pour vérifier si elle ne rêve pas, car c’est elle qui a récupéré l’endroit pour en faire à la fois un centre d’hébergement, un espace de co-working et « un lieu d’innovation collective ». Un vrai luxe.

Ici, l’innovation collective n’est pas un vain mot, tant chaque jour semble apporter son lot d’idées, de projets et d’inventions. Aurore récupère un don de 8000 livres offerts par Recyclivre? Alors autant en profiter pour organiser un gigantesque troc chaque samedi ! Le food truck des Camionneuses cartonne ? Invitons-les à préparer des brunchs ! Le balcon de la chapelle abrite plusieurs charmantes alcôves intimistes ? Installons des hamacs pour inviter les gens à y faire leur sieste ! Côté café, c’est l’entreprise sociale Baluchon qui met la main à la pâte en servant des repas et des boissons à prix d’ami (2 ou 3 euros le dessert, 5,90 € les pâtes ou la salade…) avec des produits frais et locaux. Surtout, il règne ici une atmosphère différente, propice autant à l’échange avec les enfants et les femmes hébergés qu’à la détente et au calme, ce qui explique pourquoi certains étudiants viennent même y réviser leurs cours. Un archipel en somme, où les individualités sont autant d’îles qu’il faut regrouper ensemble pour les faire coexister harmonieusement.

>>> L'Archipel Café, 26 bis rue de Saint-Pétersbourg, Paris 8e. Retrouvez l'agenda des événements ici.

À la une

    Publicité