Recevez Time Out dans votre boite mail

Depardieu chante Barbara aux Bouffes du nord et sur un disque

Par
Emmanuel Chirache
Publicité

« C'était inouï, l'amour que Barbara portait à Depardieu, et réciproquement. » L'auteur de ces paroles en sait quelque chose. Pianiste de Barbara de 1981 à sa mort en 1997, Gérard Daguerre s'est associé au comédien pour rendre hommage à la chanteuse, dont on célèbre les vingt ans de la disparition. Aux Bouffes du Nord jusqu'au 18 février, les deux hommes prolongent sur scène l'aventure du disque qu'ils viennent de sortir chez Because, dans des salles combles. Pas la peine de chercher un billet.

C'est en 1986 que Barbara invite Depardieu à participer à une comédie musicale qu'elle écrit depuis plusieurs années : 'Lily Passion'. Leur amitié débute alors. Ensemble, ils enregistreront des bandes en studio - qui n'ont jamais vu le jour, même si un projet de publication est en cours - et donneront un concert au Zénith. Certains titres tirés de 'Lily Passion' se retrouvent sur 'Depardieu chante Barbara' : "L'île aux mimosas" et "Mémoire, mémoire".

A noter aussi la présence du morceau "A force de", écrit par Guillaume Depardieu pour Barbara, dont les paroles prennent un tour nouveau une fois récitées par la voix d'outre-tombe de son père : « A trop m'être cherché, C'est toi que j'ai perdu. » Le disque entier s'écoute d'ailleurs davantage comme un abandon total de Gérard Depardieu que comme un simple hommage à Barbara. C'est la magie de la chanteuse, cette façon de prêter ses tourments à celui qui les chante et de mettre les histoires de sa vie au service de l'auditeur. Avec ce disque, la série des commémorations est joliment lancée : suivront une exposition à la Philharmonie, un film de Mathieu Amalric et pas mal de concerts.

À la une

    Publicité