Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Des chefs-d'œuvre du cinéma japonais et coréen ressortent cet été en version restaurée
Actualités / Cinéma

Des chefs-d'œuvre du cinéma japonais et coréen ressortent cet été en version restaurée

Memories of Murder des classiques du cinéma japonais et coréen réédités

Depuis quelques années déjà, les cinéphiles regardent vers le levant. Corée du Sud, Japon, Chine renouvellent l'art cinématographique avec un talent et un génie singuliers, dont l'un des plus grands représentants s'appelle Takeshi Kitano. Celui qui a longtemps été décrit par les magazines français comme « le Coluche japonais » parce qu'il est un humoriste célèbre là-bas, pratique en réalité un cinéma très différent de ce que laisse entendre ce surnom. Froids, violents, parfois durs et austères, ses films ne font preuve d'humour que par touches subtiles et distantes. 

Parmi les trois chefs-d'œuvre de Takeshi Kitano qui ressortent cet été en salles, 'L'Eté de Kikujiro' (1999) est sans doute le plus léger et le plus drôle. Duo insolite entre un ancien yakuza et un enfant qui recherche sa mère, le film évolue au fil de séquences burlesques qui rappellent davantage la profession d'humoriste de Kitano, là où 'Hana-Bi' (1997) et 'Kids Return' (1996), également ressortis cet été, travaillent une veine plus poétique et violente. L'univers des yakuzas affectionné par le cinéaste prend ici un tour plus réaliste, dont la dureté est contrebalancée par des instants d'une grande beauté tragique. Le style Kitano, c'est un coup de poing dans la gueule suivi par un plan contemplatif rempli d'émotion sur une plage. 

Un renouvellement de la narration classique au cinéma

Attention, ne surtout pas manquer non plus le retour en salles d'un autre classique, coréen cette fois-ci : 'Memories of Murder' (2003) de Joon-Ho Bong. Un polar fou, qui mêle avec brio thriller et humour à l'aide d'une mise en scène typique du cinéma coréen, qui casse la narration occidentale en champ/contrechamp pour s'attarder sur des plans d'ensemble. A cet égard, voir la formidable vidéo explicative plus bas, qui convaincra les plus sceptiques sur le renouvellement des codes cinématographiques par les nouveaux réalisateurs coréens. Réputé pour être la mauvaise saison du cinéma, l'été sera pour une fois une bonne raison de se ruer dans une salle obscure. 

'Memories of Murder' de Joon-Ho Bong (2003), sortie le 5 juillet 2017.
'Kids Return' et 'Hana-Bi' de Takeshi Kitano (1996 et 1997), sortie le 9 août 2017.
'L'Eté de Kikujiro' de Takeshi Kitano (1999), sortie courant août.

 



Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments