Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right DOC! la friche qui soigne la claustrophobie des artistes à Paris
Actualités / Art

DOC! la friche qui soigne la claustrophobie des artistes à Paris

DOC! la friche qui soigne la claustrophobie des artistes à Paris

L’espace de production et de diffusion artistique DOC ! dans le 19e est unique en son genre dans Paris intra-muros. Dans cet ancien lycée, l’utopie d’un lieu collectif où les arts s'emmêlent est en bonne voie.

Dans les couloirs d’un ancien lycée technique du 19e, on pousse la porte d’une salle de chimie où trois artistes font fusionner leurs idées dans un grand bric-à-brac organisé. Un coup d’œil indiscret dans une autre pièce nous donne un avant-goût des sculptures pendues au plafond de Daiga Grantina, que l’on retrouvera dans une prochaine exposition au Palais de Tokyo. DOC!, l’association basée dans les 3 000 m² de cet ancien établissement scolaire qui a coupé sa cloche en 2001, s’attaque à toutes les matières avec des expositions, un ciné-club, un club de lectures anarchistes, un open-mic, un théâtre, des concerts et ateliers réunissant une centaine d’artistes. Depuis 2015, l'association constituée au départ d'artistes anciennement basés au 6B, en quête d'un lieu où le partage entre résidents serait prioritaire, a pris ses quartiers au 25 rue du Docteur Potain et entamé un immense chantier constamment in progress, où les œuvres prennent vie.

Des pôles de travail du bois et du métal sont ouverts à tous, aimantant rapidement les plasticiens fraîchement sortis de l’école et en quête d’un endroit où exercer leur art. La location d’un atelier, parfois partagé, vaut 5 € du mètre carré, mais à condition de mettre la main à la pâte. Les bâtiments et la cour transformée en jardin sont entretenus par les artistes eux-mêmes. Ils appartiennent à la région et deviendront peut-être des logements sociaux. En attendant, dans leur entre-deux, ils sont un peu comme les personnages de 'Lost', bouillonnant de vie et d’expérimentations, même si cela demande du savoir-faire DIY et de ne pas avoir peur des obstacles à surmonter dans cette configuration « zéro subvention ».

L’ancienne cour du lycée est un grand potager, dont les jardinières ont été fabriquées in situ. Des œuvres en métal y gisent. Ici on ne squatte pas, on produit. Progressivement, l’espace s’est ouvert aux musiciens, aux compagnies de théâtre, aux vidéastes qui ont accès à un pôle de post-production. Bien qu’on ne puisse visiter l’exposition en cours que sur rendez-vous, le lieu est loin d’être replié sur lui-même. D’ailleurs, les artistes exposés viennent toujours de l’extérieur. DOC! tient à s’insérer dans la vie de quartier, et des événements tels que la projection de courts métrages sur la place des Fêtes et sa participation à la Nuit Blanche sont déjà prometteurs à condition que les menaces d'expulsion cessent de planer sur l’association.

DOC! 25 rue du Docteur Potain
Tout le programme (toujours gratuit) : http://doc.work/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments