Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Et si la Grèce était sauvée grâce au crowdfunding ?

Par
Hannah Benayoun
Publicité

Jusqu'à aujourd'hui, on savait que le crowdfunding permettait de financer des tonnes de choses : des films, des BD, des documentaires, des albums... Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin alors qu'on pourrait sauver un pays de sa ruine ? 

Ce soir, la Grèce saura si elle se retrouve en défaut de paiement. Sauf rebondissement, il y a très peu de chance qu'elle puisse rembourser sa dette s'élevant à plus de 1,5 milliard d'euros. Emu par la situation gravissime qui touche la population hellène, un Britannique de 29 ans qui bosse dans un magasin de chaussures a décidé de lancer un plan de sauvetage secours sur... Indiegogo. Thom Feeney a calculé que si chaque membre de l'Union européenne versait la très modique somme de 3 €, la dette serait réglée. A cette heure, plus de 100 000 € ont déjà été récoltés sur le site de crowdfunding.

Comme sur toute plateforme de ce type, des contreparties sont offertes à chaque palier de don, 100 % grecques elles aussi. Pour 10 € donnés, vous aurez droit à une bouteille d'Ouzo, pour 25 €, à du vin local, et tous les 3 €, à une carte postale d'Alexis Tsipras. De quoi encourager les plus sceptiques.

Bien que le temps soit un peu court pour recueillir plus d'un milliard d'euros, le jeune Anglais semble bien décidé à récolter le maximum pour le peuple grec. Seul hic, le virement de l'argent n'est fait que si la somme ciblée est atteinte entièrement. Mais qu'à cela ne tienne, il est enfin temps d'aller se faire voir chez les Grecs.

Si vous voulez faire un don, cliquez ici.

À la une

    Publicité