Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Et si on parlait ciné au théâtre ?

Et si on parlait ciné au théâtre ?

Advertising

Chez Time Out Paris, les conférences de rédaction sont généralement des moments propices à l’échange d’idées et notamment à la dissection méthodique de films. Un café serré à la main, on écoute Alexandre Prouvèze nous expliquer avec enthousiasme et passion les diégèses cachées des longs métrages chroniqués dans la semaine. Parler du cinéma serait-il ainsi aussi jouissif que voir des films ? Non bien sûr, mais tout de même, la joute verbale est fort excitante.  

C’est donc avec une certaine familiarité que l’on est allé voir ‘Antoine et Sophie font leur cinéma’ de la compagnie ildi ! eldi sur les textes d’Olivia Rosenthal actuellement au Centquatre. Une femme, un homme, un canapé, un écran blanc et des films à décortiquer jusqu’au squelette : cinq épisodes de quarante-cinq minutes présentés par deux.   

© J.Oppenheim

 

Maïeutique cinématographique

Pour cette performance unique, la compagnie a choisi d’élaborer cinq épisodes autour d’un thème (les vampires), d’un film (‘Les Oiseaux’ d’Alfred Hitchcock, ‘Alien’ de Ridley Scott) ou de plusieurs comme ‘Bambi’ et ‘Le Livre de la jungle’ pour l’opus ‘Bambi dans la jungle’. Antoine est parfois seul, parfois accompagné de Sophie mais il est toujours question d’interroger nos souvenirs et de creuser la gélatine de la pellicule pour y déceler le sous-texte dissimulé. Bambi au milieu des nazis, la figure de la mère dans ‘Alien’, l’addiction à la jouissance chez les vampires… Avec humour et dérision, dans une mise en scène à la fois réduite et loufoque, Antoine (Oppenheim) et Sophie (Cattani) relisent ces chefs d’œuvre à la lumière de leur existence. La réalité enrichissant la fiction, l’expérience nourrissant le métatexte.

© EP

 

Convié dans ce petit laboratoire de discussion, le spectateur savoure les différentes lignes narratives empruntées. Et la performance quasi pédagogique n’est pas seulement drôle et mélancolique, elle révèle de nombreuses choses quant à notre expérience de spectateur. La digestion des œuvres fictionnelles n’est assurément pas la même pour tous ! 

Quoi ? • Antoine et Sophie font leur cinéma.
Quand ? • Jusqu'au 5 février.
Où ? • Centquatre, 5 rue Curial 19e.
Combien ? • 
15 € les deux épisodes.

Share the story
À la une
    Advertising