Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Gainsbourg, l'homme qui aimait les femmes

Gainsbourg, l'homme qui aimait les femmes

Advertising

« J'en ai connu beaucoup à l'horizontale, mais je peux pas dire qui, ce serait de la délation. »

Que Gainsbourg fut un homme à femmes, personne n’en a jamais douté. Derrière un physique qu’il trouvait ingrat et un zeste d’arrogance, émanait un charme qui a acculé le cœur d’un bon nombre de belles dames et de vilaines filles. Elisabeth Levitsky, sa première épouse, disait de lui : « quand il posait le regard sur une femme, elle était piégée. » Mais lesquelles de ses nombreuses muses ont obtenu de Gainsbourg plus qu’une simple chanson ? Nos suppositions et spéculations tournent autour d’une seule et même question : pécho, ou pas pécho ?

Jane Birkin

Pour le coup, c'est à n'en pas douter : Gainsbourg a vraisemblablement fait chavirer le cœur et le corps de la jolie Birkin, pour finalement avoir avec elle une fille tout aussi charmante.

 ♪ "Melody Nelson"

 

Anna Karina

Aucune « romance sérieuse » entre Gainsbourg et Anna Karina, nous dit-on. Mais le sérieux exclut-il la possibilité d’une petite aventure officieuse ? A voir le regard d’Anna Karina dans ce clip, on jurerait qu’elle suivrait bien Serge jusqu’au bout de la nuit. Et le petit sourire que lui tente de contenir laisse également songeur…

 

 

♪ "Ne dis rien"

 

Brigitte Bardot

L'idylle passionnelle de Gainsbourg et Bardot est bien connue : quand la plus belle femme du monde s'est tournée vers lui, sous le charme de sa chanson, Serge n'a pas opposé de résistance. Un soir de décembre, elle lui demande de lui écrire la plus belle chanson d'amour. Mariée ou pas, Brigitte Bardot enregistre avec Gainsbourg 4 minutes 35 de râles et de cris amoureux qui font scandale. Une chanson au succès interplanétaire qu'il enregistrera ensuite avec Birkin, pour se venger d'avoir perdu sa belle.

 

♪ "Je t'aime... moi non plus"

 

France Gall

Certes, France Gall était à peine ou presque majeure lorsqu'elle a accepté de chanter "Les Sucettes". Celles-ci auraient-elles donné à ses baisers un goût anisé ? On a quand même du mal à croire que Gainsbourg ait laissé la petite ingénue s'en sortir indemne après cette prestation, et que tous deux se soient contentés de jouer sagement aux échecs.

 

 

 

♪ "Les Sucettes"

 

Isabelle Adjani

Difficile de savoir si Gainsbourg a connu Isabelle Adjani à l'horizontale. Nous dirons qu'il lui a gracieusement écrit de jolies chansons, notamment "Pull Marine" et "Beau oui comme Bowie". Mais n'est-ce pas ton petit pull, Gainsbourg, tout déchiré au coude ?

 ♪ "Pull Marine"

 

Chantal Goya

Gainsbourg a cotoyé Chantal Goya alors qu'elle était encore dans la fleur de l'âge. Main sur la nuque strictement amicale ? Pour le coup, le doute reste entier. Mais que cette nymphette ait pu plaire à l'homme à la tête de choux est loin d'être exclu.

 

 

Catherine Deneuve

« Serge était vraiment un copain, pas un ami - un copain ! [...] Le soir, je l'accompagnais, on est beaucoup sortis ensemble à une époque où il avait une vie très difficile. Je rigolais beaucoup avec lui, il était très drôle, mais évidemment, voir un homme et une femme, Catherine Deneuve et Serge Gainsbourg sortir, presque tous les soirs, cela fait parler. Il y a toujours cette ambiguïté : moi-même, je verrais un homme et une femme sortir une, deux, trois fois ensemble, à la fin je me dirais : tiens ? Mais nos relations étaient celles de copains. » Alors on dira que les apparences sont trompeuses, et que Gainsbourg aimait cultiver cette part d'ambiguïté en effleurant l'épaule des gentes dames.

 

 

 

♪ "Dieu est un fumeur de havanes"

 

Bambou

Là aussi, c'est officiel. Bambou fut la dernière compagne de Serge Gainsbourg dans les années 1980. Du coup, on peut dire qu'il l'a probablement pécho plus d'une fois, surtout quand on prête l'oreille à ses petits cris de douleur et de jouissance dans cette célèbre chanson.

 ♪ "Love On The Beat"

Share the story
À la une
    Advertising