Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Guide de lecture pour l'été : Ivan Repila, ‘Le Puits’ (éd. Denoël)
Actualités / Vivre en Ville

Guide de lecture pour l'été : Ivan Repila, ‘Le Puits’ (éd. Denoël)

Puits
© DR

Vous n'en ressortirez pas indemnes...

Ne vous fiez pas à sa petite taille (une centaine de pages) : le livre que vous tenez entre vos mains est un monument. Un bouquin qui ne s'oublie pas et mériterait d'être étudié dans les écoles tant il jette un éclairage cru mais juste sur la nature humaine.

Comme son titre l'indique, 'Le Puits' est un huis clos entre ciel et terre. Un conte aussi cruel que propice à la claustrophobie. Presqu'un cauchemar inextricable, un mauvais rêve conscient. Car l'isolement de ces deux frères par rapport au reste du monde pousse à une réflexion – ou tout au moins une remise en question – de ce dernier. Tandis que le Grand dédie sa survie à la protection du Petit, le Petit gagne en lucidité folle ce qu'il perd en innocence. Tous deux survivant en suçant des racines alors qu'au-dessus d'eux tournent les loups affamés : voyez-vous l'allégorie ?

Ainsi passe le temps au fond de ce puits et l'on assiste au quotidien décharné de la fratrie, captif de ce récit beckettien dont on peine à se défaire. On admire une détermination, une ténacité et une résistance à demi-sauvage que renforce le lien fraternel, bien souvent mis à rude épreuve. D'ailleurs, les voir glisser, jour après jour (pour savoir combien exactement, observez bien les chapitres) de leur état civilisé à une nature plus animale suscite le doute. Tombés au fond du puits de la servilité volontaire, creusé par nos sociétés modernes, ne sommes nous pas, nous aussi, devenus des bêtes rongées d'individualisme et de rage mais encore suffisamment humaines pour soulever notre prochain quand celui-ci est plus bas que terre ?

Ecrit avec la percutante simplicité d'un style affirmé, ‘Le Puits’ est donc plus que le combat de deux frères aux prises avec la mort et le dépouillement. Plus qu'un face-à-face boueux avec les ténèbres de la réalité. Plus qu'une deuxième gestation au coeur de cette utérine Mère Nature qui, n’ayant plus rien à leur offrir, décide de les abandonner. C'est un voyage initiatique immobile, aussi bien pour les personnages que pour le lecteur. En tout cas pour celui qui voudra bien délaisser la confortable quiétude estivale d'un Guillaume Musso, étendu sur sa serviette molletonnée, pour la pénibilité crasse de l'intelligence.

Pour qui ? Un amateur de lectures déroutantes ou d'endroits étroits, sombres et humides

A lire où ? Dans un lieu étroit, sombre et humide (Dunkerque, par exemple)

Ivan Repila, 'Le Puits', Editions Denoël
Traduction de l'espagnol par Margot Nguyen Béraud
112 pages, 11 €

Retrouvez ici tous nos conseils de lecture pour l'été 2016.

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments