Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right J.O. 2016 : les dix épreuves à voir absolument à la télévision
Actualités / Sport

J.O. 2016 : les dix épreuves à voir absolument à la télévision

Brésil J.O. 2016 jeux olympiques épreuves télévision

D'après les observateurs, la France a toutes les chances de battre son record de médailles datant de Pékin en 2008. A elle seule, cette information rend particulièrement excitantes les 31e olympiades qui commencent ce vendredi 5 août. La France présentera 398 athlètes cette année, soit la sixième plus grande délégation derrière les Etats-Unis, le Brésil, l'Allemagne, l'Australie et la Chine, de quoi être présente sur tous les fronts. Il faut notamment saluer les nombreuses chances de médailles dans les sports collectifs.

Mais ne soyons pas chauvin. Les J.O., c'est d'abord l'occasion de découvrir des sports bizarres à des heures indues, la joie de veiller tard dans la nuit pour regarder si le type qui jette son javelot ne va pas épingler un arbitre comme un papillon, ou de s'enthousiasmer au-delà du raisonnable pour l'équipe hongroise de water-polo féminin. Côté français aussi, on s'émeut aux larmes pour des inconnus pratiquant des sports auxquels on ne comprend rien (vous aussi, vous avez crié comme un dément quand Tony Estanguet a gagné sa troisième médaille d'or en canoë monoplace ?), magie des commentateurs sportifs de France Télévision.

Pour ne rien rater de ces pages sublimes de l'histoire du sport, on vous a concocté un petit guide TV en 10 épreuves.

1/ Natation, finale 200 m papillon hommes : le 9 août à 3h22

Pas de Français en lice, alors pourquoi regarder cette épreuve ? Minute, papillon ! Cette finale sera, peut-être, l'occasion de voir une dernière fois dans un bassin l'homme le plus titré dans l'histoire des Jeux Olympiques. Michael Phelps, ça vous dit quelque chose ? A 31 ans, bardé de 22 médailles, l'Américain tente une ultime fois d'accrocher du métal sur son torse, probablement le plus grand défi de toute sa carrière.

2/ Rugby à 7, finale hommes : le 11 août à minuit

Parce que le rugby à sept revient aux J.O. pour la première fois depuis quatre-vingt-douze ans. Parce qu'à sept, il y a plus d'espace qu'à quinze. Parce que c'est peut-être l'occasion pour les îles Fidji de ramener la première médaille olympique de leur histoire. 

 

« Cours, Usain, cours ! »

 

 

 3/ Judo, finale des poids lourds : le 12 août à 22h20

Ce n'est pas par hasard si notre Teddy national a été désigné pour porter le drapeau de la délégation française lors de la cérémonie d'ouverture. La France aime les gros nounours, surtout quand ils tatanent sur un tatami. Huit fois champion du monde, Teddy Riner est déjà une gloire du judo et pour entrer dans la légende, il ne lui reste plus qu'à rejoindre David Douillet et Hitoshi Saito en devenant l'un des trois judokas titrés à deux olympiades différentes.

4/ Natation, finale du 50 m nage libre hommes : le 12 août à 3h40

En 2012, Florent Manaudou avait donné des frissons à tous les spectateurs français en s'imposant dans un sprint fou. Depuis, il a confirmé au plus haut niveau et répondra certainement présent à Rio sur la plus courte distance en natation, devant sa sœurette ébahie. Les nages les plus courtes sont toujours les meilleures.

5/ Athlétisme, finale du 100 mètres hommes : le 14 août à 3h25


La discipline reine de l'athlétisme. Tous les quatre ans, il semble que la planète se réunisse pour savoir « qui est le mec qui court le plus vite sur une centaine de mètres ». Evidemment, tout le monde veut voir Usain Bolt battre le record du monde et la France veut admirer Jimmy Vicaut améliorer son record d'Europe. Problème, il va falloir jouer les insomniaques pour avoir la chance d'y assister en direct, puisque la course est retransmise en pleine nuit.

.

 

La Team Yavbou en 2015

 

6/ Saut à la perche, finale hommes : le 15 août à 14h35

En battant le record du géant Sergei Bubka qu'on croyait indépassable en 2014, Renaud Lavillenie a marqué l'histoire de l'athlétisme. Mais le plus dur reste à faire : conserver son titre de champion olympique, un défi seulement relevé par l'Américain Bob Richards en 1952 et 1956. 

7/ Voile, régate finale en Nacra : le 16 août à 19h30

Je vous vois venir, bande de canaillous. Vous allez me dire que cette discipline est l'une des plus ennuyeuses du monde et qu'il vaut mieux jeter un voile pudique sur sa diffusion. Sauf que le duo français Marie Riou et Billy Besson risquent de casser la baraque et de remporter une médaille qui ne sera pas en chocolat. Mieux encore, la régate a lieu dans la baie de Guanabara, dont les eaux font actuellement polémique. D'après la phrase expéditive d'un pédiatre brésilien : « Les athlètes vont littéralement nager dans de la merde humaine. » Amen.

8/ Football, finale femmes : le 19 août à 22h50

Si les garçons ont échoué à un poil face aux Portugais à l'Euro, les filles pourraient bien ramener une belle médaille des J.O. Le défi sera de taille face à des équipes rompues à cette compétition comme l'Allemagne, le Brésil et les Etats-Unis, mais on y croit car les Françaises raflent tout en club et pourraient bien créer la surprise.

9/ Volleyball, finale hommes : le 21 août à 18h15

En 2015, l'équipe de France a donné ses lettres de noblesse au volley national en remportant les deux premiers titres de son histoire s'il vous plaît : la Ligue mondiale et l'Euro. Emportée par un Earvin N'Gapeth de feu et un Antonin Rouzier exemplaire, celle qu'on surnomme la « Team Yavbou » (parce qu'il faut « bouillave » les adversaires, les battre à plate couture) a donc de grandes chances de briller cette année, en dépit de la concurrence d'une équipe brésilienne qui aura l'avantage de jouer à domicile. 

10/ Basketball, finale hommes : le 21 août à 20h45

Ultime épreuve des J.O. 2016, la finale de basket conclura en beauté la quinzaine. Si les Français n'ont pas à rougir, chez les dames comme les messieurs, il y a fort à parier qu'on retrouvera surtout les Américains en finale, malgré des forfaits tous azimuts, notamment celui de Stephen Curry. 

On vous laisse avec quelques grands moments du sport français :

 

 

 

 

Advertising
Advertising

Latest news