Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 'La Folle Histoire de Max et Léon' : le Palmashow réussit son passage au cinéma
La Folle Histoire de Max et Léon Palmashow

'La Folle Histoire de Max et Léon' : le Palmashow réussit son passage au cinéma

Advertising

C’est un événement dans la sphère des internets : le duo du Palmashow, actif sur Youtube depuis près de dix ans, sort son premier long métrage.

'La Folle Histoire de Max et Léon' est, selon leurs propres mots, un rêve de gosse. Un film d’aventures et une histoire d’amitié qui les caractérise autant qu’elle les inspire. L’histoire de deux amis pas très dégourdis embarqués dans une série de péripéties rocambolesques alors qu’ils tentent vainement d’échapper à la Seconde Guerre mondiale.

Des "Very Bad Blagues" au grand écran

Ce pitch pourrait être celui d’un de leurs sketches de quatre minutes, et c’est justement le défi que les deux trentenaires se sont lancé, accompagnés de leur équipe de toujours (Jonathan Barré à la réalisation, Charles Ludig à la musique). Développer deux personnages affranchis de leur galerie de personnages Youtube (les cultes Gaspard & Balthazar, les postiers et la mythique Jeanne, les Bobo’s…) et surtout monter un scénario qui tienne un public habitué au format court pendant une heure et demie.

Un pari réussi puisque dans l’exercice du film de genre, le duo comique s’en sort plutôt bien. C’est sans prétention qu’ils s’inspirent des épopées culte comme 'La Grande Vadrouille' ou 'Papy fait de la résistance', tout en intégrant les chansons, vannes et jeux de mots qui font leur identité - et en effet, quel meilleur prénom que Célestin pour un collabo de Vichy ?

 

Le film de l’immaturité

Le format du récit enchâssé leur permet d’aborder l’histoire à travers des épisodes contés et de ne pas tout à fait plonger dans le grand bain cinématographique. Aidé d’une ribambelle de guests (de Florence Foresti à Kad Merad en passant par l’excellent Jonathan Cohen en officier relativement à l’aise avec son corps), le film passe pour ce qu’il est : une histoire drôle et sans prétention, soigneusement réalisée, et un bon divertissement au même titre que les vidéos qui ont fait leur succès.

Finalement, Max & Léon trouvent leur place dans leur vaste inventaire des alter ego du Palmashow avec David en petit intello fragile et Grégoire en grand gaillard pas fut-fut. Alors que leur "Folle Soirée 3" a réuni 1,2 million de téléspectateurs le 4 octobre dernier, et que leur passage dans les "Recettes Pompettes" a dépassé le million de vues en deux jours seulement, on leur prédit un beau succès au box office. Love & Appreciate.

 

 

C'est aujourd'hui dans plein de salles. Et demain dans encore plus de salles. P'tite victoire.

Une vidéo publiée par PALMASHOW (@palmashow_officiel) le

Share the story
À la une
    Advertising