Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La programmation des Nuits de l'Alligator 12e édition est à croquer
nuits de l'alligator 12e édition

La programmation des Nuits de l'Alligator 12e édition est à croquer

Advertising

Le festival Les Nuits de l'Alligator revient pour une douzième édition dans toute la France, avec encore une fois des ambiances rock, folk, blues et soul. Cette année, la salle de la Maroquinerie dans le 20e arrondissement de Paris va vibrer cinq fois du 9 au 15 février.

9 février : Boss Hog, The Sore Losers et Guadalupe Plata

Au programme de cette première soirée, le retour en grande pompe de Boss Hog, groupe de rock aux influences blues et punk, après dix-sept ans d'absence. Mené par le couple Jon Spencer et Cristina Martinez, Boss Hog s'est fait connaître dans les années 1990 pour son « sexy-rock ». Seront également présents les Belges The Sore Losers et leur rock « bluesy ». En troisième partie, c'est le groupe espagnol Guadalupe Plata qui débarque pour la première fois en France. Leur rock endiablé et brouillon va mettre le feu aux poudres. Et s'ils sont aussi déjantés sur scène que dans leurs clips, ça promet du très très lourd.

10 février : Luke Winslow-King, Theo Lawrence & The Hearts et King Biscuit

La deuxième soirée marquera le retour de King Biscuit, dont les inspirations viennent du fin fond du Mississippi. Déjà acclamé lors de sa première apparition aux Nuits de l'Alligator l'année dernière, le Normand ramènera ses cordes et sa voix de commentateur de rodéo pour faire une nouvelle fois vibrer la Maroquinerie. Le public du 10 février pourra aussi écouter le talentueux Luke Winslow-King (à la lisère entre le rock, le blues et le jazz) puis le groupe Theo Lawrence & The Hearts, dont les influences s'étendent de la soul au rock'n'roll, des Black Keys aux Rolling Stones.

12 février : Bror Gunnar Jansson, Karl Blau, William Z Villain

Repéré en 2014 par le label français Normandeep Blues Records et habitué des Nuits de l'Alligator, le Suédois Bror Gunnar Jansson est encore de la partie cette année. Il revient mettre l'ambiance avec ses rythmes endiablés et son extraordinaire voix et ramène avec lui un petit nouveau de son label : William Z Villain. Cet Américain underground est un électron libre inclassable entre mélodies blues, tempo latino et intonations haut perchées. Son titre 'Anybody Gonna Move' en est le plus parfait exemple. Enfin, dans un tout autre registre, le crooner Karl Blau viendra envoûter la salle avec ses mélodies country douces et voluptueuses. Une merveilleuse entrée en matière pour les amoureux qui souhaitent fêter la Saint-Valentin en musique.

14 février : Fantastic Negrito et Seratones

La « black music » à l'honneur ce 14 février, d'abord avec Fantastic Negrito, bluesman groove rafraîchissant venu tout droit de Californie. Se produiront ensuite les Seratones, une voix soul aussi furieuse que romantique accompagnée d'un rock garage aux accents du sud des Etats-Unis.

15 février : Matthew E. White & Flo Morrissey

Dernière date à la Maroquinerie : l'Anglaise Flo Morrissey et l'Américain Matthew E. White viendront jouer les morceaux issus de leur très récente collaboration : un album de reprises allant de James Blake au Velvet Underground en passant par Leonard Cohen.

Quoi ? • Festival Les Nuits de l'Alligator.
Quand ? • Dates parisiennes : du 9 au 15 février.
Où ? • à la Maroquinerie, 23 rue Boyer, Paris 20e.

Toutes les informations et autres dates en dehors de Paris.

Share the story
À la une
    Advertising