Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La RATP teste une navette autonome dans Paris
ratp_navette_autonome_eazymile_test
© Bruno Marguerite/ RATP

La RATP teste une navette autonome dans Paris

Advertising

Du 23 janvier au 7 avril, la RATP expérimente une navette 100 % électrique et sans chauffeur entre Gare de Lyon et Gare d'Austerlitz. L'occasion pour les Parisiens de se familiariser avec ce véhicule insolite.

Depuis lundi dernier, un petit véhicule sans chauffeur circule sur le pont Charles de Gaulle. Il s'agit d'une navette autonome et électrique, un dispositif temporaire de la RATP jusqu'au 7 avril. C'est une première dans l'expérimentation de véhicules autonomes sur le circuit de transports en commun parisien.

Familiariser le public avec les véhicules autonomes

La navette parcourt un peu moins d'un kilomètre, reliant Gare de Lyon à Gare d'Austerlitz. Elle roule à 25 km/h sur la voie de bus du pont Charles de Gaulle avec à son bord douze personnes, dont un opérateur qui peut reprendre le contrôle du véhicule en cas de problème. Développé par EasyMile, une entreprise toulousaine, ce véhicule en est déjà à sa deuxième version. Depuis 2014, il a déjà été testé aux Etats-Unis, en Chine et en Finlande. 

Pour la RATP, l'expérimentation ne se limitera pas seulement à Paris. Le service travaille sur le projet de desserte interne du site du CEA Saclay avec cette même navette. Par cette initiative, le service de transports en communs souhaite familiariser le public « avec des véhicules qui seront présents dans le paysage de demain ».

De plus en plus de villes s'y mettent

Paris n'est pas la première ville à tester ces petites navettes autonomes. A Lyon, la « Navly », une navette du même type développé par une entreprise rhônalpine, circule dans le quartier de Confluence depuis septembre. A Sion, en Suisse, ces minibus sont expérimentés depuis le printemps 2016.

Quoi ? • Un petit tour en navette autonome pour se donner des frissons.
Où ? • De Gare de Lyon à Gare d'Austerlitz.
Quand ? • Jusqu'au 7 avril.
Gratuit

Share the story
À la une
    Advertising