Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La tour Triangle triomphe

La tour Triangle triomphe

Advertising

Après le rejet en novembre dernier, place à la victoire pour la mairie de Paris. Le conseil de Paris a approuvé à 87 voix contre 74 la construction de la gigantesque tour Triangle de la porte de Versailles. Le succès de ce vote est notamment dû à la ténacité d'Anne Hidalgo, que les médias surnomment dorénavant volontiers « la maire bâtisseusse », ainsi qu'à la droite et l'UDI qui ont finalement soutenu le projet. Seuls trois élus au sein de la formation UDI ont rejeté la tour Triangle, pas suffisant pour faire plier la maire. L'argument choc derrière la construction de la tour ? Doper le Grand Paris et renforcer l'attractivité de la capitale d'ici 2017.

Projet ambitieux, voire faramineux, la tour sera assez gourmande en énergie, ce qui n'a pas manqué de déranger dans les rangs écologistes. Effectivement, la tour pensée par les architectes Herzog et de Meuron s'élèvera sur près de 180 m2 et accueillera dans ses murs un hôtel 4 étoiles, 200 m2 d'espaces de coworking, un centre de conférence qui s'étendra sur 1 400 m2, un auditorium de 180 m2 et pour finir, pas moins de 70 000 m2 de bureaux. C'est d'ailleurs l'autre reproche adressé couramment à la tour : à l'heure où Paris compte de nombreux bureaux vides, donc de l'espace inoccupé dans une ville qui réclame des logements, ne vaudrait-il pas plutôt construire des habitations pour les Parisiens ?

D'un point de vue esthétique, il faut constater qu'entre la tour Eiffel et la pyramide du Louvre, la forme triangulaire a toujours beaucoup réussi à la ville de Paris. Mais selon France Info : « La tour Triangle n'aura pas la forme d'une pyramide d'Égypte, mais elle ressemblera plutôt à un énorme morceau de Toblerone. » Un bout de Toblerone à plus de 500 millions d'euros tout de même.

Share the story
À la une
    Advertising