Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le jumping : la nouvelle tendance fitness de cette rentrée ?
Actualités / Sport

Le jumping : la nouvelle tendance fitness de cette rentrée ?

Jumping® Carreau du Temple
© Anna Maréchal / TOP

Le jumping : ce n’est pas tout à fait du trampoline, ce n’est pas du tout du saut équestre, ni du saut athlétique en fait. C’est une nouvelle forme d’entraînement fitness venu tout droit de République tchèque pour nous faire bouger autrement. Le concept est simple : sur un trampoline individuel, vous effectuez des exercices de fitness visant à travailler votre cardio et votre endurance, le tout en vous musclant en profondeur. Le plus ? Le rebond du trampoline contraint à gainer abdos et fessiers pendant que les jambes effectuent les mouvements. Et l’amorti de la toile protège nos petites articulations (#fragile).

L’avantage de cette pratique étonnante, c’est qu’on muscle tout le corps de manière efficace et surtout en affinant la silhouette. Souvenez-vous de vos saltos sur trampoline étant enfant : pas de tout repos. Pour contrôler le rebond, il faut gainer le haut du corps et maîtriser ses mouvements sous réserve de finir dans le décor. Le jumping, comme la zumba, se pratique en musique : les montées de genoux, la course rapide et autres talons-fesses deviennent beaucoup moins rébarbatifs. Ajoutez le côté régressif et jubilatoire de sauter sur un trampoline (quand même), et vous vous surprendrez à sourire tout seul sur votre trampo. Les exercices empruntent au fitness pour la cardio et la musculation (les accélérations ou les montées de jambes sont plus épuisantes qu’il n’y paraît !) et à la zumba avec des enchaînements dansés énergiquement sur les titres du moment.

 

© Anna Maréchal / TOP

 

 

 

 

Selma will make you… Jump ! Jump !

A chacun son trampoline, nous nous plaçons face au miroir et derrière Selma. Prof de danse zumba et de fitness, spécialiste du jumping en France, Selma est souriante et sautillante à l’image du sport qu’elle enseigne. C’est parti pour quarante-cinq minutes de jumping, pendant lesquelles la sudation va atteindre son paroxysme. Montées de genoux, coordination des bras, course rapide, équilibre, enchaînements… Tout y passe, et quand on sent que nos jambes travaillent vraiment bien et que la respiration devient haletante, Selma nous lance : « Allez les filles, avec ça, la cellulite elle part ! » Et on se surprend à accélérer davantage. Efficace !

Les exercices s’enchaînent, on ne voit pas le cours passer, sauf peut-être lors de la chorégraphie sur le douteux ‘Sapés comme jamais’, mais nos camarades semblent apprécier et la bonne ambiance règne, c’est l’essentiel. Le dernier moment du cours est consacré à des étirements en profondeur, toujours sur notre trampoline, qui prévient des courbatures du lendemain, peut-être un peu trop ? Si on ne ressort pas complètement épuisé (bien que tout transpirant) de cette séance de jumping, on est content de la découverte : plus sportif que la zumba, plus amusant qu’un abonnement à la salle, le jumping s'est fait une place dans le monde du fitness.

 

 

© Anna Maréchal / TOP

 

 

 

 

 

 

 

 

Quoi ? • Jumping® Fitness.
Où ? • Studio de Flore au Carreau du Temple, 4 rue Eugène Spuller, Paris 3e.
Quand ? • Le mercredi de 18h30 à 19h30.
Combien ? • 13 € le cours unique, 280 € l’année.

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments