Recevez Time Out dans votre boite mail

Le saviez-vous ? Les piscines parisiennes ont perdu un degré

Par Elsa Pks
Publicité

Diminuer la température de nos piscines pour économiser l’énergie : c'est le nouvel enjeu de la mairie de Paris.

Ce n'était déjà pas toujours évident de rentrer dans l’eau à la piscine, ça l'est désormais encore moins pour les nageurs parisiens. Au cas où vous ne l'auriez pas encore remarqué, l’eau des piscines a diminué d’un degré depuis la rentrée scolaire, passant de 27 à 26°C. La mesure peut sembler quelque peu saugrenue de prime abord mais elle est loin d’être inutile.

Un petit degré de moins dans nos piscines c’est une avancée pour l’écologie, en tout cas dans le plan Climat-air-énergie de la ville qui, rappelons-le, entend réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation énergétique de 25 % d’ici 2020. C’est aussi réduire l'utilisation de produits chimiques et la prolifération de bactéries, afin d'économiser jusqu’à 300 000 € chaque année. Rassurez-vous, on a maintenant atteint la température minimum autorisée dans les piscines publiques et elle ne pourra plus être baissée. Et fort heureusement, les petits bains ne sont pas affectés par cette mesure. 

La piscine Aspirant-Dunand dans le 14e arrondissement a quant à elle mis en place une mesure écologique encore plus concrète : chauffer l’eau à l’aide d’un mécanisme de captation de la chaleur qui provient… des égouts ! Une chaleur constante qu’on obtient grâce aux eaux évacuées par les sanitaires et équipements domestiques. Comme quoi, tout se recycle. 

Lire aussi : Notre top 10 des piscines parisiennes.

À la une

    Publicité