Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les niveaux (presque) impossibles de Super Mario Maker : à vos manettes !
Actualités / Insolite

Les niveaux (presque) impossibles de Super Mario Maker : à vos manettes !

Super Mario Maker Nintendo Wii

Avec Super Mario Maker, Nintendo franchit une fois de plus un palier gigantesque en termes de jeu vidéo. Si on s'appelait Steve Jobs, on dirait volontiers qu'il s'agit d'une « révolution ». Pourtant, le concept de base paraît tout simple, à tel point qu'il n'était pas destiné à devenir un jeu. A l'origine, Super Mario Maker est un outil de développement interne pour l'équipe de Nintendo, qui s'entraînait à créer ses propres niveaux de Super Mario avec. Mais l'entreprise sent bien qu'il y a une idée à exploiter : faire du joueur le créateur du jeu ! En définitive, Super Mario Maker applique aux jeux vidéo les principes de l'économie participative du Net, qui fait de l'internaute celui qui bosse (citons Facebook et Airbnb par exemple).

Surtout, Nintendo a choisi le meilleur moment possible pour vendre un tel jeu, dont la sortie aurait pu tout aussi bien voir le jour il y a déjà plusieurs années. Aujourd'hui, le site Twitch, une plateforme vidéo live et participative de gamers, offre un tremplin inespéré au lancement de Super Mario Maker. Ici, chacun crée son propre niveau, rivalisant de roublardise et d'intelligence pour atteindre des degrés de difficulté insensés, avant de le tester pour voir s'il peut arriver à le finir (précisons qu'un niveau n'est « agréé » que si son créateur le termine, ce qui prouve qu'il est viable). Le site se transforme alors en Coupe du monde de Super Mario Maker, où les stars pulvérisent les records face à des internautes en délire.

Sur Twitch, un internaute français vient de finir son propre niveau et il est content.

 

 

 

Parmi ces vedettes de Twitch, il faut citer PangaeaPanga, un type qui a tout simplement fabriqué les niveaux les plus démentiels jamais inventés dans Mario. C'est aussi ça le génie de la firme japonaise : laisser le soin aux joueurs, désormais professionnels, de repousser eux-mêmes les possibilités ludiques et créatives offertes par le jeu. Que ce soit sur Super Mario Bros numéro 1, le numéro 3, Super Mario World ou New Super Mario Bros, PangaeaPanga fait preuve d'un sadisme méconnu jusqu'ici dans la franchise Mario. Les cracks du jeu se battent donc pour réussir les levels qu'il a créés et il faut les voir en train de découvrir ce qui les attend, comme lorsque Bananasaurus Rex – autre petit génie – rigole devant la difficulté du niveau : « Je n'ai aucune idée de ce que je dois faire ! Aucune ! Il faut que je regarde la capture d'écran... Qu'est-ce que je dois faire ici ? La majeure partie de la difficulté ici, c'est de trouver ce qu'il faut faire. »
 
En résumé, Super Mario Maker n'est plus juste un jeu de plateforme. C'est une enquête, un jeu de logique et de concentration, un casse-tête chinois, devant lequel les concurrents réfléchissent comme face à une équation d'algèbre ou un problème de philo. Vous en doutez ? Jetez un œil aux vidéos incroyables ci-dessous, notamment celle où PangaeaPanga termine son propre niveau, le plus difficile, au bout de presque neuf heures de jeu (la vidéo fait trois minutes), le délai qu'il s'était donné pour son test.

>>> Pour ceux qui sont intéressés, regardez aussi les chaînes Twitch de Bananasaurus RexGawiji ou PangaeaPanga.

Merci à Olivier pour ses conseils.






 

 

Advertising
Advertising

Latest news