Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les pires pères de Game of Thrones
Fête des Pères Game Of Thrones

Les pires pères de Game of Thrones

Advertising

C'est quoi le problème de 'Game of Thrones' avec les pères ? A bien y regarder, aucun paternel de la série ne semble un bon modèle pour ses enfants, à l'exception de Ned Stark, lequel finit plutôt mal. Tous les autres mériteraient de se retrouver dans un épisode de "Confessions Intimes" qui s'intitulerait « Mon père est un dangereux psychopathe doublé d'un pervers narcissique. » Tout comme la série 'Lost' avant elle, 'Game of Thrones' met donc en scène des pères indignes, qui sacrifient leur progéniture plus vite que les époux Courjault. En acronyme, fête des pères, ça donne FDP. Un hasard ? Probablement pas. Voici les pires pères de la série du trône de fer, attention spoilers.

 

Samwell Tarly, prêt à affronter son père

 

 

 


Randyll Tarly, le père de Samwell Tarly

C'est le dernier FDP en date, celui qui nous a donné l'idée de cet article. Dans une scène de dîner (toujours sympa pour installer une ambiance de merde, les scènes de dîner), Lord Tarly traite son fils comme la dernière des nullités devant Gilly, sa femme. Tout commence quand Samwell accepte un quignon de pain de la part de sa mère : « T'es pas déjà assez gras ? », tacle papa Tarly avec un ton sépulcral, qui ne donne pas vraiment envie de reprendre du poulet. Et le paternel de se lamenter sur la faiblesse de son fils, incapable selon lui de se battre ou de monter à cheval. Pis, Samwell lui a ramené une sauvageonne ! Gilly aura beau défendre son homme bec et ongles, rien n'empêchera Randyll Tarly de rabaisser son fils jusqu'à le bannir de la maison. Tout ça pour un putain de morceau de pain.

Cadeau de fête des pères : un pain dans la gueule.

 

Walder Frey, heureux.


Walder Frey, le père d'un paquet de gens

Lord Frey est moins un père qu'un géniteur, si l'on en croit la manière dont il traite ses enfants - et petits-enfants. Si ses fils sont régulièrement bafoués en public, ses filles sont utilisées comme du bétail pour établir des alliances stratégiques qui changent au gré du vent. La dernière en date s'appelle Walda et elle a fini bouffée par les dogues de Ramsay Bolton avec son bébé. Pire, Walder Frey n'est pas du genre à former un couple stable, puisqu'il enchaîne les femmes comme Samwell Tarly les morceaux de pain (cf. supra), des gamines souvent mineures, donc beaucoup plus jeunes que la plupart de ses filles. Ca doit faire tout bizarre d'expliquer à sa belle-mère comment faire quand elle a ses menstruations pour la première fois.

Cadeau de fête des pères : un week-end avec Ramsay Bolton.

Craster, le père de ses femmes

On franchit un palier dans la folledinguerie avec Craster, un personnage que vous avez peut-être oublié. Ce sauvageon a la méchante manie d'épouser ses filles et de les engrosser, suite à quoi il abandonne ses enfants mâles aux Marcheurs Blancs. Dans les premières saisons, il accueille chez lui une partie de la Garde de Nuit pendant ses expéditions dans le Grand Nord et interdit à quiconque de parler à ses filles-femmes, toutes esclaves de son bon vouloir. Au final, Craster finit dans la terre crasse (t'as compris ?) et c'est tant mieux.

Cadeau de fête des pères : 'L'inceste' de Christine Angot.

 

« Papa va discuter avec son amie dans la chambre »

Stannis Baratheon, le père de Shorên

Atteinte de léprose, une maladie mortelle qui transforme la peau en pierre, la fille de Stannis Baratheon a pu être sauvée grâce à l'obstination de son père à chercher un remède, plutôt un bon point pour lui. Sauf que, à moitié défigurée, l'enfant est méprisée par sa mère et contrainte de passer sa vie dans sa chambre, comme une vulgaire ado sous Biactol. Tout ça ne serait rien si la sorcière Mélisandre n'avait pas convaincu Stannis de brûler sa fille sur un bûcher, l'une des pires scènes de la série - un ajout qui n'était pas dans le livre à l'origine. Voir un type sacrifier par le feu sa fille malade pour une basse ambition personnelle, ça fait relativiser quand on trouve que le sien est lourd pendant les dîners du dimanche.

Cadeau de fête des pères : l'ouvrage 'On ne brûle pas ses enfants' par Jay Dubonsens.

 

« Les Lannister te passent le bonjour »


Roose Bolton, le père de Ramsay

Et si le seigneur de la maison Bolton était finalement le pire salopard de toute la série, malgré ses airs plutôt courtois ? Non seulement ce vassal de Ned Stark trahit et assassine lâchement Robb Stark durant les noces pourpres, mais il est surtout celui qui donna naissance au pire psychopathe de la série, Ramsay Bolton, en violant sa paysanne de mère. Si les chiens ne font pas des chats, alors Lord Roose Bolton doit sacrément onduler de la toiture quand on voit comme son fils perd le Nord. Un comble, à Winterfell. 

Cadeau de fête des pères : Un couteau flambant neuf dans le buffet, mais pas le buffet de la cuisine.

PS : On a mis Tywin Lannister en photo, mais finalement il est plutôt sympa à côté des autres.

Share the story
À la une
    Advertising