• Actualités
  • Musique

Ne cherchez plus, la Station est le spot pour écouter de la musique électronique en août

La Station Gare Des Mines
© Gaëlle Matata

Avec une programmation électronique à l'allure d'un délicieux apéro d'été qui n'en finit plus, la friche du nord de Paris s'affiche comme le lieu où aller dégourdir ses guiboles en ce mois d'août. 

A vous Parisiens qui ne partez pas en vacances - ou qui en êtes déjà revenus -, nous avons trouvé l'endroit idéal où vous irez perdre votre spleen estival. Là où l'on vous invite, ça sera tout comme si vous étiez en vacances, en mieux. Là-bas, vous admirerez les cieux en toute tranquillité sans être dérangé par des sales gosses en folie devant le feu d'artifice de la Baule. En ce lieu, vous ferez de bien plus tendres rencontres qu'au Cap d'Adge et par-dessus tout, vous oublierez votre traumatisme auditif consécutif à voyage à Ibiza. Vous l'avez ? Eh oui, c'est bien entendu de La Station dont on parle !

Parce qu'en ce mois d'août, si vous voulez voir des maîtres de l'oscillation de BPM à haute fréquence, c'est à la Porte d'Aubervilliers que ça se passera. En exagérant - et pas tant que ça -, le mieux serait de prendre une pension complète dans l'hôtel le plus proche, tant les incroyables soirées se succèdent à un rythme effréné. Voilà un petit aperçu des réjouissances qui vous attendent.

« La Station, le spot électronique du moment », Thomas Pesquet

Les 11 et 12, et on vous en a déjà parlé ici, pas loin de 30 DJ issus de la scène indé viendront foutre un bordel monstre avec presque autant de courants que de fautes dans les phrases de Franck Ribéry. Le genre de week-end où vous ne serez pas là pour coller des gommettes ! Autres soirées à ne pas manquer, celles du festival Soleil Nord-Est, du 17 au 20 août, qui mettent à l'honneur les friches rénovées du nord de Paris. Après des passages au Wonder à Bagnolet, à la Halle Papin à Pantin et au Modilab à Bobigny, c'est tout naturellement que l'édition 0 trouvera son épilogue à la Station. A l'affiche de cette conclusion, un grand écart entre la rencontre des labels électro Banlieue Records, Permalnk, Lief Records et Ressources et le live de Noyades, ce trio lyonnais au carrefour du krautrock, du noise et du rock psychédélique. Pour retrouver la programmation complète du festival, c'est par , ça vous permettra de constater que ces quatre jours sont gratuits. 

Et parce que nous sommes des journalistes d'investigation, nous allons vous révéler la vraie raison du retour de Thomas Pesquet parmi nous ! C'est elle, la fameuse, la Station Electronique et sa programmation qui ferait dunker Mimie Mathy ! Pendant cinq jours, c'est une véritable piste aux étoiles de la musique électronique qui nous est proposée. On commencera le mercredi 23 août avec la projection du magnifique documentaire 'Sous le donjon de Manu le Malin' de Mario Paulin. Le jeudi verra le très prisé Anthony Linell aka Abdulla Rashim prendre possession du lieu avec son live cosmique, quand le label aufnahme + wiedergabe squattera la scène le vendredi. Les rois parisiens de Berlinons Paris seront les curateurs de la soirée du samedi avec un line-up gardé secret. Enfin, parce que la Station aime garder le meilleur pour la fin, le dernier jour prend l'allure d'une pièce montée pharaonique avec Manu le Malin, Maud Geffray et Casual Gabberz, histoire de mettre un dernier coup de semonce à ce public choyé pendant ces cinq jours de folie. 

Alors comment vous vous sentez ? Un peu chancelant ? Remettez-vous, ce n'est que l'annonce et gardez des forces, l'ascension vers la Station est à ce prix. 

 

Pour retrouver la programmation complète de la Station, c'est ici.

Quoi ? Toutes les soirées de la Station.
Où ?  La Station - Gare des Mines, 29 avenue de la Porte d'Aubervilliers, Paris 18.
Quand ? Tout le mois d'août.
Combien ? De gratuit à 29 € pour le pass 5 jours de la Station Electronique, Places.

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments