Recevez Time Out dans votre boite mail

Nos albums préférés en 2016 : le fameux top de fin d'année

Par
Emmanuel Chirache
Publicité

On ne voulait pas et puis on a craqué en voyant les tops des autres. Parce qu'un top de fin d'année, c'est quand même un torrent d'amour pour la musique, une ode aux artistes qui font du gringue à nos oreilles tous les jours. Bien entendu, nous n'avons pas tout mis : impossible de tout écouter, de tout aimer, de tout connaître. Reste largement de quoi faire si vous cherchez un peu d'inspiration pour votre platine, votre iPod, votre téléphone, votre radiocassette (pourquoi pas). 

LE TOP 5 :

King Gizzard and the Lizard Wizard - 'Nonagon Infinity'

Les Australiens publient un ou deux albums par an et défoncent tout sur leur passage. Rock, garage, psyché, jazz, hard rock, folk : ils savent tout faire et ne s'en privent pas. King Gizzard, c'est comme si un sorcier avait broyé dans un mortier tout ce qui nous fait plaisir dans la vie et l'avait transformé en musique. 


PNL - 'Dans la légende'

Le groupe qui fait polémique malgré son disque triple platiné en quelques mois. Certains ont vu la lumière, d'autres restent dans les ténèbres en considérant que c'est juste « de l'autotune merdique », après tout tant pis pour eux. Le disque est parfait, il restera pour toujours ancré dans les têtes de ceux qui l'ont aimé et s'impose déjà comme un classique du rap français et au-delà.


Christophe - 'Les Vestiges du chaos'

Le chanteur français le plus surprenant continue de produire des mélodies uniques et des textes forts, qu'il chante comme personne. On crie « Christophe ! », pour qu'il revienne.


Kanye West - 'The Life of Pablo'

Est-ce que Pablo vote Trump ? On ne sait pas, mais Kanye West a fait comme d'habitude, c'est-à-dire sortir un disque qui place la barre du game très haut sur les plans de la production et de l'inventivité. 


Lizzy Mercier Descloux - 'Réédition de l'œuvre chez Light In The Attic'

Chanteuse française fantasque et punkette partie à New York dans les années 1970 pour faire carrière, Lizzy Mercier Descloux a fait tourner bien des têtes dans la mégalopole américaine. Très vite, elle envoûte les musiciens et les producteurs, qui lui permettront de réaliser son rêve : voyager à travers le monde pour y réaliser des albums sous influence jazz, musique africaine, bossa nova, soul et punk. 'Light In The Attic' raconte son incroyable histoire et publie ses disques d'une richesse folle dans une qualité irréprochable. Une mine d'or à redécouvrir.


 

Catégorie « Rock'n'roll, baby »

Vibravoid - 'Wake Up Before You Die'
Nick Waterhouse - 'Never Twice'
The Growlers - 'City Club'
Night Beats - 'Who Sold My Generation'
The Inspector Cluzo - 'Rockfarmers'
The Coral - 'Distance Inbetween'
JEFF The Brotherhood - 'Zone'

Catégorie « That's all Folk ! »

Kyle Craft - 'Dolls of Highland'
Jake Bugg - 'On My One'
Adam Green - 'Aladdin'

Catégorie « Premier album »

Theo Lawrence and The Hearts - 'Sticky Icky EP'
The Mystery Lights - 'The Mystery Lights'
Yak - 'Alas Salvation'

Catégorie « En français, ça sonne bien aussi »

Baptiste W. Hamon - 'L'Insouciance'
The Limiñanas - 'Malamore'
Benjamin Biolay - 'Palermo Hollywood'
Radio Elvis - 'Les Conquêtes'
La Femme - 'Mystère'

Catégorie « Ils confirment »

Parquet Courts - 'Human Performance'
Duchess Says - 'Sciences nouvelles'
Glass Animals - 'How To Be A Human Being'
Jagwar Ma - 'Every Now And Then'

Catégorie « Ils sont vieux mais bougent encore »

The Rolling Stones - 'Blue And Lonesome'
Metallica - 'Hardwired... To Self Destruct'
Radiohead - 'A Moon Shaped Pool'
Red Hot Chili Peppers - 'The Getaway'
David Bowie - 'Blackstar'

Et mention spéciale à 

Wild Beasts - 'Boy King'
Metronomy - 'Summer 08'
M.I.A. - 'AIM'

À la une

    Publicité