Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right On a testé pour vous : le salon de coiffure du Pavillon des canaux

On a testé pour vous : le salon de coiffure du Pavillon des canaux

Advertising

 37°C. Paris sue à grosses gouttes. Pas vraiment le moment pour aller se faire couper la frange, c'est vrai. Et pourtant, en cette belle journée de juillet me voilà en direction du Pavillon des canaux. Une petite maison colorée connue davantage pour ses cocktails de jus que pour son espace bien-être. Et pour cause, il fait plutôt dans le déjeuner au soleil que dans le salon de beauté. C'était sans compter sur Leila. Coiffeuse à domicile, la quadra pétillante transporte son sèche-cheveux et ses ciseaux dans tout Paris, sauf le jeudi où elle pose de 15h à 22h sa valise quai de la Loire. On laisse un message sur son répondeur pour réserver, et le rendez-vous est pris.

DR

 

Direction donc la salle de bains du Pavillon, située au premier étage du lieu.

Un espace exigu joliment décoré où trône une large baignoire à pieds. Les cheveux courts bouclés, le teint rose et des lunettes sur le bout du nez, Leila met instantanément à l'aise. « C'est pour bavarder que je fais ce métier », s'amuse-t-elle. Peinée de me coller un peignoir synthétique alors qu'il fait canicule, elle me vaporise sur la tête et le buste de l'eau florale fraîche. On s'installe devant le mur de miroirs et on commence à imaginer ma nouvelle tête à deux.

Autrefois à « La tête du client », Leila apprécie dorénavant sa liberté de mouvement. « J'ai dû être une grande voyageuse dans une vie précédente, ça ne me gêne pas du tout de porter plein de valises. » A Paris, elle coiffe tous les profils : des bandes de copines, des personnes à mobilité réduite, des femmes d'affaires pressées, des familles...

Alors on vous fait quoi aujourd'hui ? 

Munie de tuyaux, de produits naturels et de nombreux ustensiles, elle transforme les plus petites salles à manger en salon de coiffure, pourvu qu'il y ait une arrivée d'eau quelque part ! Au Pavillon des canaux, c'est dans la salle d'eau que l'affaire a lieu. Plutôt confortable, mais pas du tout intimiste. Clients et employés passent régulièrement une tête - bienveillante - dans l'embrasure de la porte. Et vous avec vos cheveux tout collés sur le haut du crâne, bon, vous n'êtes pas toujours à l'aise.

 

Après avoir travaillé sur cheveux sec et prodigué de nombreux - et très précieux - conseils, Leila, que certains surnomment « la psychologue du cheveu », passe à l'étape lavage. On continue de papoter, elle me parle des soins Op Nature qu'elle propose en plus des coiffures, m'explique qu'elle ne fait pas de couleurs, et me parle de toutes les plantes qui pourraient rendre mon cuir chevelu plus résistant à la pollution ambiante. Cheveux essorés, elle recoupe, puis sèche les mèches une à une à la main avec la délicatesse d'un orfèvre. Et quand je lui confie qu'une fois sur deux, je me coupe moi-même la frange, elle sourit et me déculpabilise fissa. Exit le souvenir douloureux de la coiffeuse condescendante qui vous regarde outrée une paire de ciseaux à la main : « Quoi ? Vous ne faites pas de masque une fois par semaine ? »

Après une bonne heure entre ses mains, mes cheveux tout mousseux vivent une seconde vie. De retour au bureau, l'air plus reposé qu'en partant, mes collègues me félicitent de ma coiffure. Chouette, ils m'ont reconnue !  

> Quand ? • Tous les jeudis de 15h à 22h au Pavillon des canaux 

> Combien ? • De 15 à 45 € 

Share the story
À la une
    Advertising