• Le blog
  • Vivre en Ville
1 J'aime
Epingler

On y était : au week-end d'ouverture des Grands Voisins

On y était : au week-end d'ouverture des Grands Voisins

Les panneaux de signalisation indiquent encore les différents services qui jadis ponctuaient le décor de l'hôpital. Urgences pédiatriques, pneumologie, obstétrique... De Saint-Vincent de Paul, il ne reste plus que de belles bâtisses (en briques), une grande cheminée plantée au milieu et quelques bâtiments au look 1980. Abandonné pour cause d'économies par l'HP-AP (Hôpitaux de Paris-Assistance Publique), l'ancien site hospitalier de 3,4 hectares deviendra un jour (on parle de 2017) un pôle de logements pour le 14e arrondissement. En attendant le nouvel éco-quartier, l'association Aurore (contre l'exclusion et pour la réinsertion) et Yes We Camp ont réinvesti les lieux en changeant à peine la déco (on a croisé des casiers de 1992) et les ont ouverts au public pour la première fois vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 octobre. Plus de brancards ni de perfusions mais un bar, une « ressourcerie » et une batterie d'activités : une dégustation de chocolats, un cluedo géant, des concerts de musique brésilienne et bientôt une serre en aquaponie.

 

 

 

 

 

Une dégustation de chocolats organisée par le Jardin chocolaté

Entre deux chocolats au céleri (true story), les Parisiens étaient invités à boire un verre dans l'ancienne lingerie de l'hôpital. Quelques petits espaces aménagés pour un peu d'intimité (à pénétrer pieds nus), de grandes tables pour les groupes, un piano, dans cet espace réinventé en salle de fête on se sent bien. On oublierait presque les cris des nouveaux-nés qui autrefois devaient couvrir les voix des aides-soignants. Au menu, des pintes de Paillette (de la bière légère à 5 €), des tranches de pain à tartines avec du butternut, de la soupe et un excellent gâteau à l'orange truffé de noix (3 € la belle part servie avec un quartier d'orange). La nourriture d'hosto a pris du galon !

 

 

 

Encore au stade de fœtus, le projet des Grands Voisins souhaite s'étoffer : « Nous aimerions proposer d’autres d’installations artistiques ou innovantes et les mettre à disposition de tous les usagers du site (résidents, habitants du quartier, public...). C'est tout l'objet de cette collecte », précisent les organisateurs dans la présentation de leur projet en ce moment en recherche de fonds sur kisskissbankbank.

 

For any feedback or for more information email

Commentaires

0 comments