Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Paris etc., la nouvelle série qui rend hommage à un Paris (trop ?) caricatural
Actualités / Cinéma

Paris etc., la nouvelle série qui rend hommage à un Paris (trop ?) caricatural

Paris etc., la nouvelle série qui rend hommage à un Paris (trop ?) caricatural

Elles sont cinq. Cinq Parisiennes d’âges et de milieux différents - plutôt bobos friquées - qui bourlinguent de rue en rue, d’arrondissement en arrondissement, dans le Paris d’aujourd’hui. Cinq portraits au féminin que la caméra suit de manière circulaire, en décrochant de l’une pour filmer l'autre, pour dessiner les contours de leur vie sentimentale et professionnelle à un moment où toutes se retrouvent à la croisée des chemins, en pleine crise existentielle.

Voilà pour le pitch de Paris etc., la dernière création originale cornaquée par Zabou Breitman, co-écrite avec Anne Berest d’après une idée de Maïwenn. 12 x 30 minutes - format suffisamment rare en France pour que ce soit salué - qui déroulent le quotidien de ces âmes à travers de petites discussions de tous les jours jusqu’aux grosses engueulades, et qui poussent parfois à fond le curseur du cocasse (notamment dans les scènes de cul). Des héroïnes qui vont tantôt essayer de nous faire rire, tantôt essayer de nous émouvoir, réussissant le pari, on doit l’avouer, relativement bien.

Sauf que voilà. Malgré la qualité évidente des actrices - Valeria Bruni Tedeschi en tête, gonflée au sarcasme -, de l’écriture, et bien que la série dégage un tout plein de fraîcheur, le résultat est, sans faire pschitt, plutôt mitigé. La faute tout d’abord à un trop plein de clichés : celui du Parisien, forcément pressé et agaçant au possible, celui de la ville (peignée de la place Vendôme au moins habituel 13e) qui a l’air figée, caricaturale, ou celui de ces personnages. Comme cette toute jeune Alsacienne qui ouvre la série, stéréotype poussé à l’extrême de la provinciale béate et sotte qui débarque à Paris pour un stage de cuisine, dont les parents votent FN et que la capitale va remarquablement sauver en lui donnant une leçon de vie.

Surtout, on regrettera assez vite l’absence d’enjeu dramatique rendant le tout plutôt superficiel. Et des personnages qui finissent rapidement par nous agacer, ne parvenant jamais à nous attacher véritablement. Le tout fait de Paris etc. une série disons sympathique. Du genre qu'on apprécie regarder mais qui sans jamais, ô grand jamais, ne nous rend addictif. Dommage.

 

Advertising
Advertising