Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 'Paterson' : beau drame intimiste de Jim Jarmusch, avec un excellent Adam Driver
Paterson - Adam Driver

'Paterson' : beau drame intimiste de Jim Jarmusch, avec un excellent Adam Driver

Advertising

Esthète tranquille, Jim Jarmusch revient avec cette jolie fable sur la relation, à la fois fructueuse et fragile, entre créativité et vie quotidienne.

Chronique d'une semaine dans la vie de Paterson (Adam Driver), chauffeur d'autobus et poète amateur vivant à… Paterson, dans le New Jersey – jadis foyer de William Carlos Williams, Allen Ginsberg et Lou Costello –, le film dépeint, au jour le jour, sa routine quotidienne, inévitablement banale, mais étonnamment captivante.

Se réveiller avec sa compagne Laura (une Golshifteh Farahani à l’humour charmant et délicat), faire un tour avec son bouledogue anglais Marvin, prendre une bière dans un bar du coin, et, au travail, transporter et écouter un éventail de passagers bigarré à travers sa ville du New Jersey… Et à tout moment (mais habituellement en marchant ou en conduisant, si tout se passe bien), notre charmant anti-héros pense à un vers enraciné dans son expérience quotidienne. Une boîte d'allumettes, alors, peut lui inspirer un poème d'amour.

Il y a tellement de choses à apprécier ici, à commencer par le script ironique et tordu de Jarmusch et sa direction d’acteurs calme, sereine, la photographie éclatante de Fred Elmes, et des acteurs absolument emballants ! Particulièrement remarquable, Adam Driver rend son personnage attentif, songeur, attentionné, mêlant son optimisme prudent à un léger soupir de mélancolie.

Paterson

 

Les vers de Paterson – écrits, semble-t-il, par Ron Padgett, poète de l'Oklahoma – apparaissent à l'écran en écriture manuscrite, tandis que la voix de Driver estime, en tâtonnant, les sons des différents mots. Jolie manière de dresser un portrait tout à fait humble de l'artiste en tant que personnage de tous les jours, dans toute sa simplicité et son évidence.

La rencontre de Paterson avec un poète japonais (Masatoshi Nagase, déjà croisé chez Jarmusch dans ‘Mystery Train’, faisant ici un nouveau pèlerinage culturel) rend simplement un peu plus explicite tout ce qui a précédé. L'art, suggère alors le film, consiste avant tout à prendre conscience du monde qui nous entoure, puis à communiquer avec lui. En ce sens, voici un nouveau film sage et merveilleux de Jim Jarmusch. Sur l'importance fondamentale, dans ce triste et beau monde, de l’amitié et de l'amour.

'Paterson' : bande-annonce

 

 

 

 

>>>> 'Paterson' de Jim Jarmusch, avec Adam Driver et Golshifteh Farahani (distribution Le Pacte). En salles mercredi 21 décembre 2016.

Voir aussi notre dossier : les meilleurs films du moment

 

Share the story
À la une
    Advertising