• Actualités
  • Art

Pendant trois jours, l’art contemporain saoudien s’expose à l’Unesco

Pendant trois jours, l’art contemporain saoudien s’expose à l’Unesco
© Abdullah AlOthman

En partenariat avec l’institut Misk Art

Ce mois-ci, l’art contemporain est à l’honneur à Paris ! Outre la Fiac et son rendez-vous annuel au Grand Palais, un tout autre événement attise notre curiosité. Pendant trois petits jours seulement, du 10 au 13 octobre, l’institut Misk Art investit l’Unesco pour nous dévoiler l’expo collective ‘Incense Route, la nouvelle vague d’art contemporain saoudien’, avec en tête, et comme le laisse deviner le titre, l’idée de braquer les projecteurs sur la jeune scène artistique saoudienne.

Pour cette première expo à l’international, l’institut – dont le parrain est le célèbre Ahmed Mater, défenseur des arts visuels en Arabie saoudite – a donc décidé de d’exposer dans ce lieu symbolique les arts visuels du royaume en proposant pas moins de 36 œuvres conçues par une trentaines d’artistes. L’idée ? Leur donner la possibilité d’exposer leur art en dehors de leur pays et prouver – à qui en doutait encore – que cette jeunesse a des choses à raconter.

Le parcours de l’expo se centre sur une question, très actuelle : quelle est la place pour nous autres, êtres humains, dans une société mondialisée ? Et comment interpréter les nouvelles formes issues des avancées technologiques ?

Pour y répondre, il fallait tout le talent d’un barnum d’artistes qui alignent leurs œuvres en rang d’oignons. On pense notamment à Abdullah Al-Othman, qui s’inspire énormément de la rue et du quotidien pour penser son art, à Fahad AlGethami, artiste multidisciplinaire habitué aux expositions aux quatre coins du monde (notamment à Cannes ou à Shanghai), et surtout aux femmes, majoritaires dans cette exposition. Parmi elles, citons Maisa Shaldan et son travail sur les détails avec ‘Memory », sorte de box qui renvoie à chacune des expériences humaines et à leur souvenir.

Pour le reste, on vous laisse découvrir la richesse de cette jeunesse culturelle. On vous rappelle, toutefois, que vous n’aurez que trois jours pour les découvrir. Ne tardez pas !

 

© Maisa Shaldan

 

 

 

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments