Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Portologia : la première cave parisienne dédiée au vin de Porto
Actualités / Dans nos Verres

Portologia : la première cave parisienne dédiée au vin de Porto

Portologia maison des Porto Paris cave à vin
© EChirache

Ne dites surtout pas à Julien Dos Santos que le Porto est un vin cuit qui vient de Porto, car vous aurez tout faux. Les idées reçues sur ce vin muté cultivé dans la vallée du Douro sont encore légion, c'est pourquoi cet ancien conseiller marketing chez Quinta da Pacheca, un petit producteur local, a ouvert Portologia à Paris. Un lieu rustique, à la fois épicerie fine, école de Porto et cave, où l'on s'assoit à l'ombre du soleil sur une table en liège ou en terrasse. Au Portugal, l'enseigne Portologia est déjà reconnue depuis longtemps, contribuant à populariser une boisson que les Portugais eux-mêmes consomment peu, préférant la bière ou le vinho verde, plus rafraîchissants. Le but de Julien Dos Santos ? « Répandre la parole d'Evangile du vin de Porto dans le monde ! » s'amuse-t-il. 

Il faut dire que la France est le premier marché de consommation de vin de Porto au monde, ce qui donne forcément des idées à un passionné de Porto comme ce jeune Franco-Portugais. Seul problème, le Porto consommé chez nous provient de la grande distribution et il est souvent de basse qualité. « Le Porto n’a jamais été tellement valorisé ici, explique Julien, c’est la boisson d’apéritif des mamies, qu’on sort le dimanche midi. Il n'existait aucune cave spécialisée dans le Porto avant nous. A Portologia, nous essayons de montrer que c’est un grand vin, qu'il faut servir dans un grand verre à une bonne température : 6-8 degrés pour les blancs, 8-10 pour les Tawny, 10-12 pour les Ruby. » Blanc, rosé, les rouges Tawny et Ruby sont les quatre principaux types de Porto, mais la richesse de l'appellation réclame davantage d'études et d'initiation.



Sous sa forme actuelle, le vin de Porto date du XVIIIe siècle, quand les Anglais l'importèrent du Portugal pour concurrencer les vins du Bordelais. Pour que le vin ne s'évente pas lors du trajet, les Anglais ont l'idée d'y ajouter de l'eau de vie, ce qui en fait un vin doux naturel. En 1752, la vallée du Douro devient la première appellation contrôlée au monde, avec un contrôle strict sur la qualité et une délimitation géographique. Aujourd'hui, il existe une immensité de variétés de vins de Porto, qu'on peut boire à tout moment du repas et qu'on peut découvrir à Portologia grâce à des menus de dégustation divers et variés. Dans sa cave, Julien Dos Santos possède plus de 200 références inédites en France, presque toutes issues de petits producteurs qui travaillent de façon artisanale sur de modestes « quinta » (parcelles en portugais).

Comme nous le montre Julien Dos Santos sur des photos et des vidéos magnifiques, les coteaux de la vallée du Douro sont façonnés en terrasses étroites, que les camions ne peuvent pas traverser. Il faut donc ramasser, trier, transporter à la main, parfois fouler au pied le raisin. « Dans la région, on emploie beaucoup une expression, raconte notre hôte : "On a trois mois d’enfer pour neuf mois d’hiver". L'été, la température atteint 40 degrés, mais les autres saisons voient le brouillard et la pluie prendre le relai, avec des nuits extrêmement froides. » Au contact avec la chaleur, les vins de Porto révèlent d'ailleurs une palette d'arômes qui ne cesse d'évoluer. 



Le résultat, ce sont des vins très étonnants et complexes, bien loin du Porto de supermarché. Les trois que nous goûtons brisent vite les clichés, que ce soit le Quinta das Lamelas, un blanc sec 20 ans d'âge d'une grande fraîcheur, le Tawny Bulas 20 ans d'âge, velouté et soyeux, aux arômes de fruits secs et de figue, ou le Ruby Quinta da Prelada vintage 2011, aux incroyables tannins riches en fruits rouges. Une sélection fine et haut de gamme, dont les prix sont par conséquent assez élevés. Difficile de trouver une bonne bouteille de Porto en dessous de 15 €, certaines bouteilles rares et précieuses pouvant atteindre des prix record de plusieurs centaines d'euros. Pas la peine de vider tout de suite votre Plan Epargne Logement, une dégustation simple de trois verres suffira bien pour commencer, accompagnée de planches de charcuterie et fromage, de sardines, de confitures ou encore de chocolat. 

Trêve de spoilers, il est temps de vous laisser découvrir les vins de Porto vous-mêmes. A l'occasion de l'Euro par exemple, car la cave compte diffuser tous les matchs grâce à son projecteur. Pourquoi ne pas aller voir Portugal-Islande le 14 juin prochain ? Bonne ambiance assurée si Cristiano marque.

 

 

 

 

Quoi ? • Portologia, la maison des Porto.
Où ? • 42 rue Chapon, Paris 3e.
Quand ? • Mardi et mercredi, de 10h à 20h. Du jeudi au samedi, de 10h à 22h30. Dimanche, de midi à 20h.

 

Advertising
Advertising

Commentaires

3 comments
Cafurna V

Olá,


Pour ceux qui n'ont pas la possibilité de se déplacer sur Paris, nous proposons une sélection de plus de 500 vins de Porto, et plus de 1.500 vins du Portugal, en direct des vignerons.


-> www.cafurna.com


Cafurnament

Tiago


The Very Big Sheep tastemaker

Une cave à vin pourquoi pas, déjà vu, déja fait. Mais alors une cave de Porto ça c'est une idée! Ici on découvre que le vin de Porto ce n'est pas juste l'apéritif des mamies, qu'il y a un vrai artisanat, des cuvées différents, des vieillissements, des cépages etc. Ici on découvre un terroir! La cave propose aussi une sélection de vin du Douro également méconnu, avec certaines bouteilles numérotées etc. Il y a également un petit coin épicerie un peu plus anecdotique.

Elsa Pereira

Bon, j'avoue malgré mon patronyme je n'aime pas le vin de Porto, mais si comme moi on préfère les vins secs, la cave propose un EXCELLENT choix de vinho verde de petits producteurs à prix doux. On trouve évidemment du sumol, des pasteis de nata et du saucisson typique. Une excellente adresse pour voir des matchs de la selecao. Uma casa portuguesa com certeza !