Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Post-Brexit : la lettre d'amour de Time Out Londres au reste du Monde

Post-Brexit : la lettre d'amour de Time Out Londres au reste du Monde

Post-Brexit : la lettre d'amour de Time Out Londres au reste du Monde

Cher Monde,

La semaine dernière, la majorité des Britanniques ont voté pour sortir de l’Union Européenne. Mais pas la majorité des Londoniens. Pour la plupart des Londoniens, ce référendum était l’occasion de prouver notre attachement à l’Europe. Car notre vision de l’Europe est restée la même.

Londres n’est pas seulement la capitale de l’Angleterre, c’est une capitale européenne. Beaucoup d’entre nous sommes nés de parents européens, et nous comptons de nombreux proches et amis partout en Europe. Pour un grand nombre d’entre nous, Londres n’est pas seulement vitale pour l’Europe ; l’Europe est aussi vitale pour Londres (et on ne dit pas ça juste parce qu’il nous est plus facile de rejoindre Paris que de traverser notre propre ville en bus pendant les heures de pointe).

Soyons clairs : ceux qui ne sont pas natifs de Londres sont tout aussi intégrés ici. Pas seulement les Européens, mais tout le monde – quelles que soient sa nationalité, ses origines, son éducation, sa couleur de peau ou sa pointure de chaussures – est bienvenu à Londres. Demandez à n’importe quel Londonien ce qu’il préfère dans sa ville, il vous répondra : sa diversité. Nous voulons que cette ville demeure ce lieu cosmopolite de partage et d’ouverture sur le monde. Il n’y a pas de place dans cette ville pour les personnes qui rejettent les autres sur la base de leur différence (nationalité, origines, etc.). Si l’accent des gens ou leur apparence vous dérange, alors vous n’êtes pas un véritable Londonien.

Londres appartient à une nation dont la famille royale est en partie grecque et en partie allemande. Vous voyez ces fiers lions anglais au pied de la colonne Nelson ? Un sculpteur franco-italien les a sculptés. Nos spécialités culinaires ? Les fish and chips (que nous devons à un immigré juif ayant ouvert la première friterie de Londres) ou le poulet tika massala (qui n’est pas, vous l’aurez deviné, l’invention d’un descendant de Guillaume Le Conquérant – qui était d’ailleurs Français). Même le mot « english » vient des Anglo-Saxons, une tribu germanique. Alors au fond, qu’est-ce qui définit notre identité nationale, si ce n’est : « Un peuple qui accueille des immigrants depuis des milliers d’années » ?

Les vrais Londoniens savent que vous ne pouvez renvoyer nos migrants « chez eux » (imaginez une seconde les terribles conséquences sur le Championnat d’Angleterre, ou pour nos restaurants) ; les vrais Londoniens comprennent que « chez eux », c’est Londres. Notre ville n’a pas changé en une nuit : elle reste un lieu chérissant la diversité humaine, ethnique et linguistique. Aujourd’hui et pour toujours, nous considérons chaque être humain comme une personne. Et même, nous les considérons comme des Londoniens. A vous, Européens et gens du monde entier : merci d’avoir fait de notre ville, la vôtre. Non, reprenons : merci d’avoir fait de cette ville la vôtre.

Bien à vous,

Time Out London

Voir ici le texte en version originale

Advertising
Advertising