• Actualités
  • Art

Pour ses 30 ans, « la Tower » de Keith Haring fait peau neuve

Keith Haring "Tower"
T. Jacob © Keith Haring Foundation

Le 7 septembre dernier, après plusieurs années de travaux, la nouvelle « Tower », la plus haute œuvre jamais réalisée par Keith Haring, s'est dévoilée. 

Il avait fallu trois jours à Keith Haring au cours du froid et venteux printemps de l'année 1987 pour réaliser l'une de ses deux œuvres parisiennes encore visibles dans la capitale. Son support ? Les 27 mètres de haut et les 13 mètres de largeur de l'escalier de secours de l'hôpital Necker. L'artiste américain avait alors souhaité que cette majestueuse fresque représentant des silhouettes colorées en mouvement puisse « divertir les enfants, pour maintenant et pour l'avenir ». Cependant, le projet de reconstruction de l'hôpital Necker entrepris en 2003 prévoyait notamment la destruction de l'escalier de secours devenu œuvre d'art.

La première étape consistait à sauver l'escalier de la destruction du bâtiment principal. Cette première étape réussie, il fallait trouver les fonds pour entreprendre la restauration de l'œuvre qui avait été abîmée par les intempéries. Chose faite en 2013, sous l'impulsion conjointe de la Fondation Keith Haring, des mécènes Jérôme de Noirmont et de la Fondation Daniel et Nina Carasso. Mais également grâce à une vente aux enchères caritative réalisée la même année chez Sotheby's d'œuvres de Richard Serra, Yoko Ono ou bien de Fabrice Hyber. Finalement, les fonds nécessaires à la sauvegarde et à la restauration - entre 800 000 et 1 million d'euros - furent réunis. Depuis cette date, le béton de la tour a été délicatement consolidé et la peinture minutieusement ravivée. Trente ans après sa réalisation, la Tower se place au cœur du futur grand espace arboré de l'hôpital et retrouve sa portée originelle : faire rêver ceux qui poseront les yeux sur elle. 

 

T. Jacob © Keith Haring Foundation

 

 

 

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments