Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Promenade bucolique sur la butte Bergeyre à Paris 19e

Promenade bucolique sur la butte Bergeyre à Paris 19e

Advertising

Au détour d'une rue du 19e arrondissement, vous apercevez un escalier qui monte raide vers des jardins luxuriants et des immeubles recouverts de lierre, sorte de promesse d'un paradis de verdure caché en plein Paris. Ce n'est pas une entrée peu fréquentée du parc des Buttes-Chaumont, comme beaucoup le pensent, mais bien l'accès à l'un des quartiers les plus étonnants et méconnus de Paris : la butte Bergeyre. Nichée à 100 mètres de hauteur, la butte abrite cinq rues et 1 200 habitants, surtout des artistes et des architectes, qui profitent d'un panorama et d'une tranquillité uniques à Paris. 

Autrefois, des moulins occupaient la colline, remplacés ensuite par le parc d'attraction des Folles Buttes avec manèges, tour féerique, chalets de curiosité, théâtre et music-hall. Il faudra attendre les années 1930 pour que les premières habitations soient construites et loties d'un jardin à flanc de butte sur lequel poussent de la vigne. Aujourd'hui, les jardiniers de la ville de Paris l'entretiennent à l'abri du regard des passants, qui n'ont le droit d'y pénétrer que lors de la Fête des Jardins le dernier week-end de septembre et lors de la Fête des Vendanges le premier week-end d'octobre.

En attendant cette date, vous pouvez déjà vous balader le long des charmants immeubles qui peuplent la butte. 

Crédits photo : © EChirache

Les escaliers pour accéder à la butte.

 

La rue Lardennois fait le tour du pâté de maison en changeant de nom : Barrelet de Ricou puis Philippe Hecht

 

Le vin qu'on y boit une fois l'an, pendant la fête des vendanges.

 

Peugeot 504 garée face au jardin.

 

Façade d'immeuble recouverte de plantes grimpantes.

La vue des cours intérieures des immeubles du boulevard Simon Bolivar est impressionnante. 

Share the story
À la une
    Advertising