Recevez Time Out dans votre boite mail

Quand Gaël Monfils prépare Roland-Garros en fanfare

Par
Emmanuel Chirache
Publicité

Gaël Monfils a raté son coup, il a mal remisé le passing de son adversaire, alors il se retourne en hochant la tête, l'air de dire « Pfff, c'est loupé. » Et pourtant, non : tout ceci n'est qu'une feinte qui l'amènera à gagner le point face à Dolgopolov, une folie douce orchestrée par l'un des joueurs les plus excentriques et attachants du circuit ATP. Hier, Monfils a donc stupéfait les spectateurs en ajoutant une nouvelle corde à sa raquette, un nouveau coup à sa panoplie : la botte secrète du comédien. Ou le « fake and bake » en anglais, c'est-à-dire une petite simulation destinée à déstabiliser le joueur adverse. Mais le Français n'est pas qu'un showman. Il vient aujourd'hui de sortir Roger Federer du tournoi de Monte-Carlo, un exploit qui fait de lui l'un de nos meilleurs espoirs pour Roland-Garros, qui aura lieu du 19 mai au 7 juin.

 

À la une

    Publicité